Aller au contenu principal
Soutien à Marmelade, une entreprise solidaire et locavore

Soutien à Marmelade, une entreprise solidaire et locavore

" Cherche vélo désespérément: tous solidaires pour aider Quentin de Marmelade!" Déjà aperçu au guidon de son vélo triporteur dans les rues de Strasbourg, Quentin pédale aujourd’hui dans la choucroute. Marmelade, ça vous parle? L’épicerie en ligne 100% locale qui propose le meilleur des produits alsaciens. Sur Marmelade vous cliquez, c’est livré. Tous les matins, Quentin récupère votre panier tout frais préparé par les producteurs et artisans de Strasbourg et d’Alsace et vous livre à vélo. Enfin livrait! Malheureusement, si la plupart le soutiennent et admirent sa démarche, un petit malin lui a volé son outil de travail: son beau triporteur en bois... Et nous, tous ses partenaires, on a mal au cœur!  Pour la rentrée, on unit nos forces pour lui redonner de l’espoir et soutenir d’autres belles actions locales et respectueuses de l’environnement. Vous aussi, soyez la béquille qui soutient ces beaux projets! Pour cela, il vous suffit de participer à votre niveau à la cagnotte en ligne. Agissons ensemble contre les malveillants et ceux qui mettent des bâtons dans les roues! Pour vous remercier pour vos dons, pour partager nos idées et surtout vous remercier, l'agence 360degresnorth organise une rencontre gourmande avec tous les partenaires de Marmelade et vous donne rendez-vous le jeudi 12 septembre de 18h à 21h chez Pour de Bon, la nouvelle laiterie-restaurant du 19 quai des Pêcheurs qui vous prépare un beau buffet de produits et fromages 100% locaux!  On se voit là-bas, et allez l’Alsace ;) "

122

2 919 €

83 %
Soutien à Nicolas et sa famille, victime d'une agression gratuite

Soutien à Nicolas et sa famille, victime d'une agression gratuite

Bonjour à toutes et à tous,Comme vous le savez, dans la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 juillet, aux alentours de 3h00 du matin, notre gendre Nicolas s’est fait agresser près du pont de la gare de Carhaix-Plouguer par deux couples, à la sortie du festival des Vieilles Charrues. Dix jours sont passés, Nicolas est toujours à l'hôpital de Brest dans un coma artificiel avec diagnostic vital engagé et Stéphanie n'a pour le moment toujours pas quitté son chevet mais nous espérons qu'elle puisse en sortir et se reposer, pour Charles, Victoire et son bébé.  Nous savons qu'il est très dur de rester impuissant face à cette situation, c'est pour cela que nous vous proposons, si vous le souhaitez, de participer à une cagnotte afin de récolter des fonds pour que Stéphanie et les enfants, puissent s'installer auprès de Nicolas et veiller sur lui dans les meilleures conditions à Brest. De plus, Nicolas étant au chômage et Stéphanie ne bénéficiant que de revenus modeste, il est impératif que nous mêmes, leurs proches et leurs amis (ou inconnus bienveillants) nous nous mobilisions pour leur famille, en espérant de tout coeur que Nicolas puisse retrouver une vie normale, sachant que nous nous engageons certainement sur un long terme.`Quelque soit la somme que vous décidiez d'ajouter à la cagnotte, toute aide est la bienvenue.N'hésitez surtout pas à partager ce message en masse.  Merci à tous 🙏🏻🙏🏻🙏🏻🙏🏻

193

106 J

Une Ferme envie d'aider ...

Une Ferme envie d'aider ...

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Cette cagnotte est la création d'un collectif d'Amis d'un Agriculteur en grande détresse.Jean-Baptiste se bat depuis 20 ans contre la mal bouffe, milite pour la promotion des circuits courts et l’agriculture raisonnée. Depuis 2 ans, il développe un espace de convivialité, de partage et de découvertes de produits authentiques. Cet espace lui permet de vendre une partie de sa production fermière. Mais la passion, le bon gout et l'envie de faire partager ses produits, ne vont pas forcément de pair avec la rigueur bancaire, l'optimisation des "process" et bien d'autres concepts financiers... Notre Ami, plus à l'aise avec ses produits et bêtes, traîne des dettes sur sa ferme liées à des investissements trop importants par rapport à sa production, et les cours du lait n'aident pas notre éleveur-marchand. Il n'est pas le seul d'ailleurs, il n'y a qu'à regarder le journal télévisé, la différence étant que Jean-Baptiste est notre voisin ... Alors qu'il approche d’un équilibre financier, il doit maintenant faire une mise au norme d’une partie de ses installations et de sa boutique si chère aux Yvelinois et Yvelinoises. Depuis 5 ans, toute son énergie et ses revenus  sont injectés dans son projet et, de fait, Jean-Baptiste mets de coté sa vie d'homme.  Ses conditions de vie ne sont pas acceptables et bien malin sait comment il gère son quotidien tant Jean-Baptiste est un homme pudique et discret. Nous avons donc volonté de l'aider à sortir sa "tête de l'eau" afin qu'il puisse avoir le temps et l'esprit pour prendre le recul nécessaire d'un nouveau départ. Nous comptons sur votre générosité et compréhension pour changer le présent de Jean-Baptiste et pourquoi pas son avenir. Soyons optimistes. Alors faites-vous plaisir. Donnez pour améliorer le quotidien de notre éleveur-marchand (des travaux doivent êtres effectués très rapidement dans sa boutique et dans son logis) et si vous ne le pouvez-pas, laissez, un message d'encouragement à notre Ami, il en sera immédiatement informé. Merci de votre générosité. Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.

41

3 270 €

21 %
Pour être heureux comme un poisson dans l'eau...

Pour être heureux comme un poisson dans l'eau...

Pour être heureux comme un poisson dans l’eau… Si vous êtes arrivés jusqu’ici c’est que vous connaissez Martin… ou peut-être nous ses parents, sa famille… Ou peut-être êtes-vous des amis, ou des amis de nos amis… Ou peut-être êtes-vous arrivés là par hasard… Le hasard fait parfois bien les choses…  Le projet à soutenir ! Nous sommes les parents de Martin, jeune garçon de bientôt 9 ans, touché par la forme précoce d’une myopathie. Ses atteintes musculaires affectent son quotidien et nous amènent à réaliser des travaux d’aménagements conséquents de notre logement, avec un coût important à supporter au regard des faibles aides institutionnelles. Notre maison actuelle n’est plus adaptée à l’état de santé de Martin. En effet, nous vivons dans une maison dont les pièces de vie sont situées à l’étage. Martin est contraint d’utiliser des escaliers étroits (intérieurs) avec des marches hautes (extérieurs) plusieurs fois par jour et éprouve une pénibilité certaine, de plus en plus importante. Nous envisageons l’installation d’un ascenseur (pouvant accueillir un fauteuil roulant suivant l’évolution de sa pathologie…). Son ergothérapeute nous a conseillé des aménagements facilitant sa vie quotidienne, et préservant son capital musculaire fragile : installation d’une douche italienne, d’un WC adapté, de lave-mains automatiques, de portes coulissantes, ou d’interrupteurs bas-implantés... Sa myopathie n’ayant pas de traitement médical, seule la rééducation, notamment la kinésithérapie, peut l’aider à préserver son capital musculaire. Aujourd’hui, Martin a 2 séances de 30 minutes par semaine (dont une en balnéothérapie). Une rééducation chronophage (trajets, organisation), qui serait d’autant plus aidante si les séances étaient plus fréquentes ! Un dilemme à résoudre d’où cette idée : un bassin de rééducation à la maison !Car en effet, la balnéothérapie est la kinésithérapie la plus adaptée pour Martin, celle qui peut lui donner le maximum de chances pour entretenir ses forces musculaires. Plus douce, avec moins de contrainte de pesanteur mais quand-même une résistance intéressante… De plus il adore être dans l’eau ! Dans le jeu, ses capacités approchent celles de tout autre enfant de son âge, ce qui est psychologiquement favorable… Et chose notable pour un enfant qui ne peut pas courir : se déplacer dans l’eau lui permet d’être essoufflé, ce qui est très bon pour sa santé globale ! Notre projet, élaboré en partenariat avec une architecte et l’ergothérapeute, a désormais été chiffré. Le bassin intérieur représente un coût important nous amenant à contracter un nouveau prêt mais il nous faut être prévoyant pour les frais de fonctionnement. Les travaux d’aménagements tel l’ascenseur sont très coûteux également (25 000 euros environ) et les aides liés au handicap existent mais ne permettront pas de prendre en charge la majorité des aménagements rendus nécessaires par la pathologie de Martin. Nous espérons une participation à hauteur de 10 000 euros de la MDPH…  Pourquoi une cagnotte ? L’idée d’une cagnotte est née dans l’esprit d’une amie : « Quel projet pharaonique ! mais tellement génial pour Martin ! Vous devriez faire une cagnotte pour pouvoir le réaliser, je suis sûre que nombres de vos proches seraient heureux de pouvoir vous aider en y contribuant financièrement… » Effectivement, depuis que la maladie a ébranlé notre équilibre et que le handicap est entré dans le quotidien de Martin, vous avez été nombreux à nous dire « On aimerait pouvoir vous aider… Dites-nous si on peut faire quelque chose… ». Alors finalement, dépassant cette pudeur éprouvée d’être amenés à solliciter votre générosité, nous vous invitons à contribuer à cette cagnotte, un peu comme on participe à une liste de mariage, un cadeau de naissance… Car en effet, ce projet d’aménagement de notre maison autour des besoins de Martin est aussi un grand événement pour toute la famille. Alors voilà, si vous voulez apporter une pierre à l’édifice de ce grand projet pour Martin, n’hésitez pas à contribuer à cette cagnotte et à la faire connaître autour de vous ! D’avance, un immense Merci. Marie et Benjamin, ses parents  Qui est Martin ? Si vous ne connaissez pas Martin, alors laissez-nous vous le présenter en quelques mots : Unique : un jeune garçon pas comme les autres, avec un gène différent, « juste une petite faute d’orthographe dans un livre de sa grande bibliothèque intérieure » comme il décrit sa maladie génétique. Une maladie qui touche ses muscles : ceux de son visage, le privant d’exprimer ses émotions mais ne l’empêchant pas d’en ressentir ; ceux de son corps tout en entier, rendant tout acte physique de plus en plus difficile et fatiguant… Courageux : parce qu’il y a des jours plus sombres que d’autres. Martin ne s’interdit aucun possible. Il veut faire « comme tout le monde, mais différemment ». Il partage et témoigne de ses difficultés et il accepte les mains tendues pour réussir ses entreprises. Inventif : il a une imagination extraordinaire. Entre objets insolites, expériences scientifiques jamais envisagées et histoires rocambolesques, il ne s’arrête jamais. L’écriture de son livre avec l’association « Traces de Vies » a révélé un de ses talents et lui a permis de partager un peu de son univers singulier. Ses premiers pas dans le scoutisme cette année lui font entrevoir un chemin où pouvoir s’accomplir ! Curieux : de tout, et toujours dans le détail ! Il aime apprendre, comprendre, expliquer, transmettre. Ses sujets préférés sont peut-être tournés vers les sciences et l’histoire mais c’est un grand passionné, de tout… Attentif aux autres : surtout à sa sœur Adèle et à son frère Antoine, tous deux plus jeunes que lui. Mais il a aussi beaucoup d’empathie pour ceux qui vivent des choses difficiles. Soucieux d’apporter son aide, il est toujours à la recherche de solutions. Il a un jour fabriqué des avions en papier pour les vendre au profit d’une association (CCFD). Artiste : musicien avec sa guitare, il a une très bonne oreille qu'il pense avoir héritée de sa maman. Avec ses frère et sœur, cousins et cousines, ses copains et copines, il aime créer des spectacles et en être au final le présentateur… Il sait être lui-même, aime être lui-même. Jusqu’au-bout-iste : eh oui ! quand il a une idée dans la tête, elle ne s’en va comme ça. Et même si on peut parfois y voir un défaut difficile à supporter, on y voit aussi un gage de confiance en l’avenir car il ira au bout de ses rêves c’est certain ! Heureux : parce qu’il rayonne de cette joie de vivre singulière, parce qu’il dit qu’il est heureux malgré la maladie, parce qu’il sait être acteur de son bonheur. Martin va à l’école comme les enfants de son âge, en CE2 cette année. Il a pleins de supers copains attentifs à l’aide dont il pourrait avoir besoin. Son maître et son directeur aménagent au mieux ses conditions d’apprentissage pour éviter une fatigue inutile de ses muscles. Son ergothérapeute lui apprend la frappe et l’utilisation de logiciels informatiques adaptés. Sorti de l’école, Martin suit une rééducation physique pour l’aider à entretenir son capital musculaire et limiter la progression de cette maladie évolutive. Il est accompagné par des professionnels de santé qu'il apprécie beaucoup : une véritable Dream Team médicale ! Rejoignez l’équipe de Martin en soutenant notre projet pour améliorer son quotidien !De tout notre cœur de parents : merci ! PS : la cagnotte est ouverte jusqu'au 3 mai. Martin aura ce jour là 9 ans :-)

146

10 151 €

Sauvons les poules rebelles

Sauvons les poules rebelles

Bienvenue sur cette cagnotte !La cagnotte de la derniere chance. Bonjour tout le monde, Radio Cocottes vous parle, 🐔🐣 Nous sommes les Poules Rebelles, nous faisons appel à vous pour venir en aide à notre éleveuse !Car nous lui devons bien ça, vu comme elle s'occupe de nous !Nous revendiquons notre droit à l'existence.🐔🐔🐔🐣🐣🐣 Il y a deux ans lorsqu'Emilie reprend la ferme, elle a des convictions et une abnégation qui vont faire découvrir aux gens une autre approche de l'élevage de poules pondeuses ! Au dela de l'agriculture paysanne, elle nous élève - nous, êtres vivants- dans l'éthique, en oubliant tout les dictats de l'élevage industiel même Bio : elle regarde à la qualité et non au rendement ! Elle est souvent sollicitée pour avoir des conseils, qu'elle tient elle-même de sa grand-mère.... 🐔🐣 lancement de la ferme : https://www.bienpublic.com/edition-la-plaine-la-saone/2016/06/03/ancienne-aide-soignante-elle-se-reconvertit-dans-le-bio🐔🐣 Au début, lors de notre achat, elle voulait des rustiques de la Rohde Island, poule rousse fixée, mais ... premier désarroi : elle s'apperçoit que nous ne fonctionnons pas comme une poule... car en fait,  nous sommes des poules rousses ou noires petit calibre, sous le vrai nom d'hybride F1 créées pour produire sur 18 mois puis presque plus rien. Nous sommes fragiles, faites pour de l'élevage fermé, productiviste et intensif. Malgré tout, elle décide de nous garder - quelle chance! - car l'on y vit bien, à la ferme !Elle a même mis en place un système de parrainage pour pouvoir nous permettre de rester auprès d'elle jusqu'à la fin. Notre poulailler fait  85m2, et est en 3 parties : une salle de ponte, une salle à manger, et un dortoir. La nourriture - nous sommes élevées au grain!-  et la paille sont bios & locales, avec un parcours plein air de 6500m2 divisé en 2 parties. Une fois que nous avons désherbé et amendé la première partie, nous partons sur l'autre et la précédente est cultivée. C'est une parcelle de rotation des cultures.Notre éleveuse Emilie reproduit notre habitat naturel, nous vivons dans un parcours arboré.Elle sait mieux en parler que nous!!  A coté, elle cultive des légumes, mais là aussi, elle a des misères. Le matériel repris est non adéquate,vétuste, et a pourtant été "vérifié" par un expert lors de l'achat ! Et le terrain s'avère non cultivable de suite. Que s'est-il passé entre le laps de temps de la vente et la prise des clés???!!! Le terrain étant abandonné, accumulant 2 ans de retard sur les cultures, un chantier participatif a été fait, pour nettoyer celui-ci où se cachaient des "surprises" !Encore merci aux copains qui ont donné la main ! Emilie est seule sur la ferme, et avec le nécessaire, c'est possible et viable. Mais tous les aléas accumulés ont provoqué du retard. Malgré tout, elle y croit car son élévage et sa production correspondent à la demande sans cesse croissante : alliage d'éthique et respect de vie animale, productions de qualité et bio, vente dans un périmètre de 30kms maximum de la ferme, en circuit court et en direct. Elle y met toute son énergie... et ses économies. L'argent rentre mais pas les sommes escomptées, les frais de banque sont trop importants. Emilie a choisit avec passion une voie, l'agriculture paysanne, bio et surtout naturelle, elle s'adapte à nous, ses poules, et non l'inverse. C'est une paysanne résistante !(clin d'oeil à Benoit Biteau et sa femme Stef). Elle vend des outils à perte, en attendant le jugement d'un litige concernant la situation de reprise de la ferme. Donc aujourd'hui, nous faisons appel à vous, pour pouvoir recréer de la trésorerie à la ferme d'Emilie afin de pouvoir l'aider en cette période délicate à passer et lui alléger ses tracas, afin aussi de pérenniser sa vocation et nos conditions de vie au naturel. Vos dons serviront à : ° continuer à nous nourrir, achat des céréales° investir dans un motoculteur pour travailler les parcelles de légumes,° racheter des copines de races rustiques, cette fois-ci, pour pouvoir rentrer l'argent escompté,° des semences pour vendre les plants de légumes et en cultiver sur le terrain.  ET SURTOUT REVENDIQUER LE MONDE PAYSAN QUI EST ECRASE PAR UN SYSTEME AGRICOLE NON NATUREL🐣🐔🐓🐣🐔🐓🐣🐔🐓🐣🐔🐓🐣🐔🐓 En vous remerciant du temps pris à nous lire, et du soutien fait à Emilie, notre éleveuse paysanne.... Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.Celle-ci permettra de pouvoir sécuriser la trésorerie de la ferme.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.adresse : pour les choix de paiement par chèque ;La ferme de rosiere, Emilie Lucot, rue rosiere, 21130 Auxonne, Côte d'OrContact :  06 31 44 88 93 Page Facebook de la ferme : https://www.facebook.com/Les-Poules-Rebelles-de-La-Ferme-de-Rosiere-2378107469080141/Merci à tous !🐣🐔🐓

63

3 240 €

46 %
En route vers les aventures d'Enola

En route vers les aventures d'Enola

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour à toutes et à tous ! Je m'appelle Enola, j'ai 22 mois, voici en bref mon histoire : Je suis née le 28 octobre 2017, je ne bougeais pas beaucoup quand j'étais toute bébé, papa et maman ont du aller à l'hopital avec moi et après quelques examens le medecin annonce à mes parents que je suis malade... il a sorti un nom chinois "Amyotrophie Spinal Infantile"  Il leur a expliqué que la maladie dont je souffre est grave et se traduit par un manque important de muscles (mais je sais quand même taper fort sur ma table pour faire beaucoup de bruit !) cela provoque des problèmes respiratoires et digestifs (j'ai tendance à avaler ma nourriture de travers, comme maman dit "ça passe dans le trou du dimanche"). Biensur je n'étais pas le type le moins grave, non, non j'téais en type 1 c'est à dire le plus grave et le plus dangereux pour moi... A cette annonce ils étaient très triste car le medecin n'était pas confiant pour la suite, pour ma survie mais papa et maman avaient confiance en moi et je me suis battue comme une chef après quelques passages difficile !!!  Grâce à un traitement encore en essaie, mais qui fonctionne très bien pour moi, qui se fait par piqûre dans le dos à l'hopitale (oui c'est pas très rigolo mais c'est pour la bonne cause... ils disent tous que je suis très courageuse) et grâce à la kinésithérapie motrice que je fais 3 fois par semaine j'ai progressé, je suis passer en type 1 bis et maintenant en type 2 !!! Je lui avais dit au docteur que je suis une battante !Avec la kiné j'ai appris pleiiiiinnn de choses... Eh oui j'ai des kinés fantastique ! J'ai appris à tenir ma tête puis, me tenir assise, lever les bras, attraper des objets, rouler pour me déplacer... bon parfois je fais ma chipie et je râle...  Il y a peu de temps j'ai essayer un nouveau truc génial...... un fauteil roulant éléctrique !!! c'est la classe, je peux me déplacer ou je veux et explorer de nouvelles choses mais un problème ce pose... papa et maman n'ont pas la bonne voiture pour transporter mon nouveau fauteuil... tant que nous n'aurons pas le véhicule adapteé que l'on appelle "TPMR" (oui encore du chinois...) qui signifie "Transport pour Personne à Mobilité Réduite" équipené d'une rampe et de quoi accrocher mon fauteil, alors nous ne pourrons pas sortir avec... pourtant j'aimerais bien me balader avec papa, maman, mes deux grandes soeurs et mon petit frère mais pour le moment cela est impossible. Oui il y a des aides qui existent mais c'est très compliqué ... : pour un véhicule non TPMR il faut dabord acheter le véhicule pour ensuite faire la demande d'aide de financement qui prend plusieurs mois avant de passer en commission, et si c'est accordé on a le droit à 5000€ (le prix d'une rampe et encore...) et si le véhicule est TPMR alors nous avons droit a rien si il à déjà été subventionné !!! On marche sur la tête !!!  Alors c'est pourquoi on a décidé tous enssemble de faire appel à vous, pour que mes parents puissent acheter un véhicule "TPMR" pour enfin profiter pleinement tous ensemble !  Merci à vous tous d'avoir lu une petite partie de mon histoire et merci pour vos dons ! Enola

33

3 442 €

22 %
Cours d'écholocalisation, technique de locomotion, pour Killian. Clases de ecolocalización, técnica de locomoción, para Killian

Cours d'écholocalisation, technique de locomotion, pour Killian. Clases de ecolocalización, técnica de locomoción, para Killian

Pourquoi fais-je appel à votre solidarité ? (texto en español más abajo) Je fais appel à votre solidarité car nous voudrions offrir à notre fils Killian, agé de 8 ans et aveugle, des cours de locomotion avec une technique appelée écholocalisation. Cette technique n'est malheuresement pas enseignée en France et le coût des cours n'est pas pris en charge par l'organisme spécialisé gérant les prestations de compensation pour les personnes en situation de handicap. (MDPH) Notre histoire Killian est né avec un rétinoblastome (cancer de la rétine) bilatéral et après 4 ans de traitements et d’hospitalisation, le bilan est lourd et irréversible: Cécité totale et énucléation (ablation) de deux yeux à l’âge de 3 et 5 ans. Donc, pas la moindre perception lumineuse. Pas d’yeux. Il sera aveugle pour toujours.  Nous avons choisi de l’éduquer dans une dynamique du positivisme et du « tout est possible ». Il sait qu’il ne verra jamais avec ses yeux, mais nous (et lui-même) nous efforçons pour qu’il mobilise au maximum ses autres sens et qu'il gagne le plus possible en autonomie.Killian est un garçon très souriant et optimiste. Il est très sportif, mais il est terriblement freiné par sa cécité.  Il perçoit son environnement comme étant un danger pour lui, il préfère alors ne pas bouger et renoncer à ses envies. Sa liberté pour jouer dans la cour de l'école ou pour pratiquer différentes activités sportives est souvent conditionnée par la disponibilité des autres. Nous sentons sa frustration qu'il exprime par un enfermement.  Notre projet: l'écholocalisation Afin qu'il gagne en liberté, en autonomie, en assurance et en confiance en lui-même, nous voudrions offrir à Killian des cours de locomotion avec une technique qui est peu ou mal connue (et pas enseignée) en France. Cette technique est appelé écholocalisation (ou flash sonar parfois). L’écholocation est une habileté auditive, elle correspond à la capacité d’évaluer la position, la taille, la distance, la forme et la matière des objets grâce à l’analyse du renvoi du son, que l’on émet avec un claquement de la langue. (Cette technique est le système d’orientation et communication utilisé par certains animaux, tels que les dauphins et les chauves-souris). Avec un bon entraînement, l'écholocalisation peut permettre aux personnes aveugles d’acquérir un dégré d’autonomie considérable puisque le principe consiste à apprendre à analyser son environnement sonore afin de se repérer et pouvoir bouger sans se mettre en danger, et sans que le moindre changement dans un itinéraire mémorisé devienne un obstacle incontournable.  L'association  "World Access For The Blind" (Accès au monde pour les aveugles), site internet https://visioneers.org/  fondé par  Daniel Kish enseigne cette technique.Un de ces instructeurs en locomotion (ancien élève de Daniel Kish), Juan Ruiz,  s'est maintenant installé en Europe, à Vienne, et il se déplace partout en Europe pour apprendre cette technique aux personnes aveugles.  Daniel Kish, ainsi que Juan Ruiz, sont tous les deux aveugles. Voici un lien vers une vidéo où Daniel Kish explique la technique et montre ce qu’ils arrivent à faire:https://www.youtube.com/watch?v=uH0aihGWB8U Les cours: rythme et coût Les cours se déroulent dans le lieu de résidence de la personne aveugle. Pendant trois jours, Juan Ruiz accompagne l’enfant aveugle dans ses lieux de vie, mais aussi dans le centre-ville, dans la campagne, à l’école, etc, bref, dans différents environnements sonores, connus et inconnus, afin d’apprendre à analyser les retours sonores et à se repérer avec cette technique de l’écholocalisation. Ces séances de 3 jours de travail sont extrêmement intensives, et nécessitent d’être  espacées et renouvelées tous les 6 mois pendant 2-3 ans, selon la personne, afin de pourvoir intégrer progressivement cette façon d'explorer l'environnement. Le coût pour 4 séances à intervalles de 6 mois est de 10 400€. (Nous devons prendre en charge les cours, mais aussi le déplacement Vienne-Toulouse de l'intervenant). L’organisme destiné à prendre en charge les apprentissages compensatoires ne nous octroie aucune aide financière pour ce projet, car il estime que notre fils a déjà tout l’enseignement nécessaire dans le centre médico-éducatif qui l’accompagne. L'intégralité est à notre charge ou alors nous devrions renoncer à ce projet. Qu'est-ce que Killian pourra faire grâce à vous ? Killian pourra bénéficier d'un apprentissage relativement précoce, ce qui lui permettra de mieux maitriser la technique, de mieux l'exploiter et de gagner en liberté et en autonomie. Il pourra pratiquer du sport ou jouer dans la cour de l'école plus librement, car il sera moins angoissé par son environnement.Killian gagnera en assurance et deviendra surement un enfant plus dégourdi,  et un adulte plus libre pour faire ses propres choix. Comment seront versés les dons ?​ Toute l'aide collectée sera destinée à payer ces cours et elle sera versée par virement à:World Access For The Blind650 N. Rose Drive, #208Placentia, CA 92870Etats-Unis  Chaque euro compte. Merci à tous de votre soutien et de votre mobilisation !!!Tous les paiements sont sécurisés.Pilar Rodriguez (maman de Killian)  ¿Por qué recurro a vuestra solidaridad? Porque queremos ofrecer a nuestro hijo Killian, de 8 años de edad y ciego, clases de locomoción con una técnica llamada ecolocalización. Desafortunadamente, esta técnica no se imparte en Francia y el coste de los cursos no está cubierto por el organismo que aquí en Francia gestiona los servicios de compensación para personas con discapacidades. (MDPH) Nuestra historia Killian nació con un retinoblastoma (cáncer de la retina) bilateral y después de 4 años de tratamiento y de hospitalizaciones continuas, el balance es pesado e irreversible: ceguera total y enucleación (extirpación) de ambos ojos, a la edad de 3 y 5 años. Killian no tiene la menor percepción de luz. Sin ojos. Él será ciego para siempre. Nosotros hemos elegido darle una educación basada en una dinámica de positivismo y  de "todo es posible". Él sabe que nunca verá con sus ojos, pero nosotros (y él mismo) nos esforzamos para que utilice al máximo los otros sentidos y que pueda adquirir la mayor autonomía posible. Killian es un niño muy sonriente y optimista, y le encante el deporte, pero su ceguera le frena terriblemente. Percibe su entorno como un peligro  y prefiere no moverse y renunciar a sus deseos. Su libertad para jugar en el patio del colegio o para practicar diferentes actividades deportivas a menudo está condicionada por la disponibilidad de los demás. Nosotros sentimos su frustración, que él expresa con un aislamiento. Nuestro proyecto: la técnica de la ecolocación Para que gane en libertad y en confianza en sí mismo, nos gustaría ofrecerle cursos de locomoción con una técnica que es poco (y no impartida) aquí en Francia, y tampoco en España. Esta técnica se llama ecolocación (o también flash sonar). La ecolocalización es una habilidad auditiva, es la capacidad de evaluar la posición, el tamaño, la distancia, la forma y el material de los objetos a través del análisis del retorno del sonido, que se emite con un chasquido de la lengua (clic palatal). (Esta técnica es el sistema de orientación y comunicación utilizado por algunos animales, como los delfines y los murciélagos). Con un buen entrenamiento, la ecolocalización puede permitir a las personas ciegas adquirir un grado considerable de autonomía, ya que el principio consiste en aprender a analizar el entorno sonoro para ubicarse y poder moverse sin ponerse en peligro, y evitar así que el más mínimo cambio en una ruta memorizada se convierte en un obstáculo insuperable. La asociación "World Access For The Blind", sitio web https://visioneers.org/, fundado por Daniel Kish, enseña esta técnica.Uno de estos instructores en locomoción (antiguo alumno de Daniel Kish), Juan Ruiz, se ha establecido en Europa, en Viena, y viaja por toda Europa para enseñar esta técnica a las personas ciegas. Daniel Kish y Juan Ruiz son ciegos. Aquí tenéis dos enlaces donde Daniel Kish explica la técnica y el segundo donde personas ciegas explican lo que ha supuesto para ellos el descubrimiento de esta técnica.   https://www.ted.com/talks/daniel_kish_how_i_use_sonar_to_navigate_the_world/transcript?language=frhttp://video.worldaccessfortheblind.org/Mexico.html Cursos: ritmo y coste Las clases son impartidas en el lugar de residencia de la persona ciega. Durante tres días, Juan Ruiz acompaña al niño ciego en su domicilio, pero también en el centro de la ciudad, en el campo, en el colegio, etc, en resumen, en diferentes entornos sonoros, conocidos y desconocidos, con el fin de que el niño aprenda a analizar los retornos sonoros integrando poco a poco esta técnica de ecolocalización en su manera de interpretar su entorno. Las sesiones de trabajo duran 3 días y son extremadamente intensivas. Por eso deben espaciarse y renovarse cada 6 meses durante 2-3 años, dependiendo de la persona, con el fin de integrar gradualmente esta forma de explorar el medioambiente. El coste de 4 sesiones a intervalos de 6 meses es de 10 400 €. (Debemos hacernos cargo de los cursos, pero también del viaje  entre Viena y Toulouse del instructor). El organismo francés que gestiona las ayudas destinadas a los aprendizajes compensatorios no nos brinda ningún apoyo financiero para este proyecto, ya que estima que nuestro hijo tiene toda la educación necesaria en el centro médico-educativo que lo acompaña. Asi pues, debemos asumir la totalidad del coste del proyecto o renunciar a él. ¿Qué podría hacer Killian gracias a tu participación? Killian se beneficiará de un aprendizaje relativamente precoz, lo que le permitirá integrar mejor la técnica en su día a día y ganar en libertad y autonomía.Podría hacer deporte o jugar en el patio de la escuela con mayor libertad, porque se sentiría menos ansioso y más capaz de analizar su entorno, de explorarlo y de disfrutar de él en vez de sufrir y aislarse.Killian será posiblemente un niño más desenvuelto y, más tarde, un adulto más libre para tomar sus propias decisiones. ¿Cómo serán utilizados todos vuestros donativos? Toda la ayuda recaudada se usará para pagar estos cursos y se pagará mediante transferencia a:World Acces for the Blind650 N. Rose Drive, # 208Placentia, CA 92870Estados Unidos  Cada euro cuenta. Todos los pagos son seguros.¡Gracias a todos por vuestro apoyo y movilización!Pilar Rodriguez (mama de Killian)

34

1 424 €

13 %
Cette maison va s'écrouler

Cette maison va s'écrouler

Derrière cette belle façade se cache un drame. Elodie et Ted, parents d’une petite fille de 5 ans et d’un petit garçon de 2 ans ont économisé depuis toujours pour faire construire leur maison : c’est le projet de leur vie. En 2010, pour la construction, ils ont fait appel à un professionnel qui les a arnaqués. Celui-ci encaissait l’argent prévu pour la construction sans jamais la reverser aux artisans comme prévu initialement. Face à cela, Elodie et Ted prennent les devants et décident de payer directement les artisans qui finalisent la construction. Après 6 années heureuses dans leur maison, en 2016, rien ne va plus… Ils découvrent que le plancher bois n’est plus de niveau et tombe dans le vide sanitaire ! Des malfaçons dans la construction font que la maison n’a en réalité pas de fondations solides et peut s’effondrer à tout moment. Cette famille, en plus d’avoir été victime d’une escroquerie du constructeur, a subit l’incompétence d’un artisan. Evidemment, le constructeur s’est volatilisé. Suite au passage d’un expert, la maison doit être rasée et reconstruite entièrement. Malheureusement, les démarches à l’amiable avec les différentes assurances n’ont pas abouti. Aujourd’hui, il faut faire appel à un avocat pour déclencher une procédure judiciaire longue et coûteuse. Ils se retrouvent dans une impasse financière alors aidons cette famille au revenu modeste, à payer les frais de procédure (minimum 10 000 €), leur relogement (non pris en charge par l’assurance) ainsi que leur prêt de maison qui court toujours. Mobilisons-nous pour les soutenir !!!!  Voici un article concernant des victimes de la même escroquerie : https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/37930/reader/reader.html#!preferred/1/package/37930/pub/55014/page/11   le plancher s'écroule   la maison est déjà descendu de 7cm

23

1 300 €

TRES URGENT : Sauvez-nous avec nos Animaux

TRES URGENT : Sauvez-nous avec nos Animaux

Voici notre histoire : Ma Mère et moi sommes locataires dans une maison depuis plusieurs années. Cette maison a été saisie à notre propriétaire et elle vient d'être achetée aux enchères par 2 marchands de biens immobiliers dont le seul but est de vendre.   Nous n'avons pas le choix, nous devons absolument leur acheter la maison pour ne pas se retrouver dehors à la rue avec nos animaux. Pour cela, nous devons réunir 130 000 €. Nous sommes conscientes que c'est une somme importante et même si nous n'arrivons pas à la totalité, le montant que nous atteindrons pourra servir d'apport pour obtenir le crédit à la banque...  Avec le revenu de solidarité active de ma mère et mes petites missions de travail, nous n'avons pas la possibilité d'obtenir un crédit malgré nos nombreuses démarches ni de prendre une autre location car le loyer serait trop élevé pour nous, grâce à notre travail pour la réalisation des travaux que nous avons dû financer dans cette maison, nous avons pu bénéficier d'un petit loyer.    Pour que ce soit adapté à notre vie et à notre usage, nous avons effectué beaucoup de travaux de rénovation dans cette maison (peintures, revêtements de sol, isolation, etc...), c'est même nous qui avons dû créer la cuisine car il n'y en avait pas.     De plus, nous avons également organisé notre habitation pour le confort et le bien-être de nos animaux que nous aimons de tout notre coeur.     A savoir que parmi nos animaux, nous avons des chevaux pour qui les lieux ont été aménagés par nos soins de façon à ce qu'ils bénéficient de ce dont ils ont besoin, nous avons donc installé des abris et des box, et également clôturé des parcs et des prés autour de la maison.    Nous avons mis toutes nos économies dans cette maison.    Ma mère est une locataire sérieuse, qui a toujours payé son loyer et qui entretient très bien la maison.   Elle est une personne dévouée, volontaire, humble, économe, qui m'a élevée en me donnant une éducation qui vient du coeur, basée entre autre sur le respect, l'honnêteté et l'entre-aide, elle ne mérite pas ce qui nous arrive.     Nous sommes des gens simples, honnêtes et qui savent apprécier chaque bon moment simple de la vie.     Notre seule issue est de devenir propriétaire de la maison dans laquelle, nous et nos animaux, sommes installés et heureux d'y être, alors, svp, aidez-nous à pouvoir conserver notre toit avec nos adorables compagnons...     Tous les dons, de n'importe quel montant que ce soit, sont les bienvenus. C'est en ajoutant chaque euro que nous pourrons réussir, et cela grâce à vous, grâce à votre générosité.   Nous n'en dormons plus et perdons l'appétit, nous sommes au plus bas, svp, aidez-nous, c'est un appel au secours... Sauvez-nous avec nos animaux... Vous êtes notre dernier espoir... Merci Merci Merci à vous...      P.S. : possibilité de fournir tous les justificatifs de la situation                          En vous remerciant de m'avoir lue              _________________________________________________ Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous !

16

1 275 €

0 %
Enfants enlevées au Liban: Pour le retour de Yasmine et Salomé

Enfants enlevées au Liban: Pour le retour de Yasmine et Salomé

Le 8 avril 2018, Salomé, 8 ans, et Yasmine, 11 ans, ont été enlevées par leur père à la sortie de l'école. Ce dernier a ensuite décollé avec les enfants depuis l'aéroport de Milan en direction du Liban. Un kidnapping qui intervient alors que la justice française avait condamné le père des filles à six mois de prison ferme pour violences et non restitution régulière des enfants à l’issue de ses périodes de garde. De plus, une interdiction de sortie de territoire était en vigueur pour les deux petites filles. Depuis le mois d’avril, l’affaire est entre les mains des tribunaux ecclésiastiques libanais, en charge des affaires familiales dans le pays. Les audiences se suivent et les démarches se multiplient, mais Clémence n’est pas entendue dans cette société patriarcale où tous les droits sont généralement accordés au père. Depuis septembre, un jugement a été prononcé, attribuant la garde des filles à leur père. Clémence a seulement obtenu le droit de voir ses filles quelques heures par semaine en présence de ce dernier. Ultime recours possible : le pourvoi en cassation. Les démarches sont en cours mais plusieurs mois de délai sont encore à prévoir avant d’obtenir une décision. Des démarches coûteuses Depuis le début du mois d’avril, les frais engagés par Clémence pour tenter de récupérer ses filles sont énormes : déjà près de 35 000 euros. Et ce n’est pas terminé : paiement des avocats, transcription des actes du droit français vers le droit libanais, traductions, rémunération de l’assistante sociale pendant les visites… tout cela s’ajoute au déplacement sur place de Clémence qui, en plus de ses frais en France, doit payer 1400 euros de loyer mensuel à Beyrouth. Une première cagnotte a déjà permis de récolter plus de 15 000 euros. Sans cette aide précieuse, Clémence n’aurait pas pu se rendre sur place ni voir ses filles.Aujourd’hui est un moment clé. Tout doit être mis en œuvre pour obtenir une victoire en cassation. Dans les semaines et les mois à venir, les frais de justice vont s’accumuler. Pour épauler Clémence, vos dons peuvent être déterminants. Merci de partager encore cette page au maximum. Merci pour vos dons passés et à venir.

433

23 030 €

Aider une famille au bord de la rue.

Aider une famille au bord de la rue.

Bonjour à toutes et à tous. Je m'appelle Emilie, j'ai 15 ans et j'ai besoin de vous écrire par rapport à un sujet qui me tient à coeur : ma famille. J'ai envie de l'aider car je ne supporte plus de la voir comme cela. Triste, toujours de mauvaise humeur et parfois même en dépression. Nous avons tout essayé, et maintenant je vous trouve. J'espère vraiment que vous puissiez nous aider car moi je ne sais plus du tout quoi faire. En tout cas, sachez que les personnes qui nous aideront je ne les remercierai jamais assez. Vraiment du fond de mon coeur et de celui de ma famille, MERCI. Je commence en vous disant que nous avons une exploitation agricole. A côté, nous avons toujours eu des volailles juste pour notre consommation personnelle. Puis quelqu'un nous a dénoncé soi-disant parce que nos volailles faisaient du bruit puis apparemment nous les vendions sans qu'elles ne soient déclarées. C'est bizarre parce que même nous, nous n'étions pas au courrant... A vrai dire, peut être qu'elles se vendaient toutes seules. Suite à cela un inspecteur nous a dit soit vous faites une abattage et vous les vendez correctement soit vous arrêtez tout. Ce boulot c'était toute la vie de mon père donc bien sûr il a continué, il a donc construit un abattage qui a quand même coûté 100 000 euros, et que nous avons payé à l'aide d'un emprunt car nous n'avions pas les sous. Mon père était content il avait gardé le métier qu'il aime et il croyait vraiment que cela allait marcher et que nous réussirions à rembourser. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu. On a essayé de tout faire pour rembourser les emprunts, payer les factures, vivre à 5 avec seulement 800 euros par mois, etc... Mais on n'y est pas arrivé. Mes parents sont passés devant le juge, qui nous a mis en redressement judiciaire puis nous a accordé 12 ans pour tout rembourser. Toute l'exploitation est hypothéquée, sans parler de la maison. Cela fait maintenant 3 ans que nous essayons mais on n'y arrive pas. Seulement, si nous ne payons pas ce que le juge veut tous les ans ils nous fichent à la porte. C'est pour cela que je demande votre aide, déjà que la vie nous ne la supportons plus depuis ces années où nous sommes dans la galère je n'imagine même pas comment nous allons faire si nous attérissons dans la rue. Je n'y arrive plus, j'aimerais faire plus pour aider ma famille mais à 15 ans je ne peut pas faire grand chose. Mais je sais que si moi en vous écrivant ce texte j'arrive avec vous à les relever et à les rendre heureux j'aurais grâce à vous réussi ma mission : les rendre heureux. Ils ont toujours fait ce qu'ils pouvaient pour mon frère ma soeur et moi alors j'aimerais leur rendre la pareille en échange. Pour moi, mon plus beau cadeau c'est vous et sachez que même si je n'ai pas de vacances depuis 9 ans, que je n'ai pas les derniers vêtement à la mode et que la vie n'est pas facile tous les jours, je suis heureuse car j'ai la meilleure famille du monde entier même si elle se compose que de 5 personnes plus 2 mes grands-parents paternels. En tout cas, si vous arrivez ici, c'est que mon histoire et celle de ma famille vous a touché. Et je compte énormement sur vous, vous n'imaginez même pas à quel point, car mieux vaut une famille nombreuse dans une maison que dans la rue. Je vous remercie de fond du coeur. Et que dieu vous garde longtemps sur terre.                                                                                                     Emilie.

8008

271 485 €

60 %
Bastien - Ferme du Guerniec

Bastien - Ferme du Guerniec

https://ferme-du-guerniec-61.webself.net/ Bastien Moysan, pêcheur paysan à Daoulas cultive les terres en bio de sa famille depuis quinze ans (Ferme du Guerniec).A l’issue d’une indivision, procédure judiciaire par adjudication, Bastien s’est présenté légitimement à la vente aux enchères de ces terres qu’il travaille (30 hectares mis en vente à 40.000€).Deux exploitations agricoles des alentours ont surenchéri trois fois le prix.Pour eux, ce n’est qu’un investissement minime alors que pour nous c’est la vie d’un paysan et de sa famille qui est en jeu.Nous souhaitons que cette ferme puisse poursuivre ses activités.Afin de conserver ces terres, Bastien a effectué les démarches de demande de préemption auprès de la SAFERLe 18 juin, la SAFER a ainsi préempté les 30 hectares de Bastien qu'il va devoir racheter.Pour l’aider à racheter une partie de ces terres avec votre aide, nous avons mis en place un financement participatif pour l'aider dans cet achat. Toute participation, même minime, est la bienvenue!Tous ses amis et tous ceux qui le connaissent savent que Bastien le rendra au centuple à notre Terre pour notre bonheur et pour une vie meilleure des générations futures.C’est bien plus qu’un petit don que vous ferez à Bastien, c’est un investissement énorme pour l’avenir de notre planète et en 1er lieu pour la Rade de Brest, le Finistère et la Bretagne.Soutenons le combat écologique et bio de ce pêcheur paysan qui travaille pour nous donner un meilleur avenir.Nous apportons ce soutien pour que Bastien puisse continuer à élever, cultiver et ainsi mener à bien son projet de vie mais aussi celui d’une agriculture biologique et paysanne sur nos territoires.Signé : le Comité de soutien de BastienSi vous voulez être tenu au courant de la suite des évènements, envoyez-nous votre contact mail à l'adresse : Kénavo!

478

21 800 €

Solidarité pour la Blonde

Solidarité pour la Blonde

Ma soeur, Isabelle, dite la blonde,34 ans une vie simple avec l'âge de tous les projets, maison, travail, enfants,... 26 juin 2019 sa vie bascule pour toujours...On ne comprend pas,collique néphrétique pyélonéphrite aigue et un choc septique. Par miracle elle s'en sort mais sa vie a un prix...amputation des 2 pieds ainsi que ses doigts, elle qui était pleine de vie préfère que cela lui arrive à elle plutôt qu'à ses nièces ou son neveu !Juste preuve de sa générosité et son altruisme. Alors à notre tour d'être généreux, tous les jours son compagnon Thibault lui rend visite et emmène famille et amis, elle en a besoin pour se reconstruire et accepter sa seconde vie.Cette cagnotte à pour but de les soulager du soucis financier que tout cela génère et génèrera...- coût du transport pour les visites quotidiennes ( 15 mois minimum)- achat d'une maison adaptée (plus chère que la moyenne)- aménagement de la maison et voiture ....- achats de prothèses...- tout ce qui pourrait lui rendre la vie plus simple et plus belle ...Elle aura bien sûr droit à quelques petites choses par la sécu, mais je souhaite du plus profond de mon coeur qu'elle ait ce qu'il y a de mieux, qu'elle ait le choix. Qu'elle puisse aller à la piscine sans qu'on ne la porte, qu'elle puisse prendre une douche debout, qu'elle puisse remettre une robe et être toujours aussi belle. Isabelle est une belle personne, ne mérite pas ce que la vie vient de lui infliger, alors un grand merci pour votre générosité à vous aussi. Chacun met ce qu'il peut, aucun jugement, et surtout partagez le lien s'il vous plaît.

294

17 690,02 €

1 %
Les 20.000 km de l'amour pour Martine Richardson

Les 20.000 km de l'amour pour Martine Richardson

Gravement atteinte d'un cancer très avancé, notre maman Martine Richardson se bat contre cette maladie depuis plus de 3 ans. Elle est actuellement hospitalisée à Montpellier en France.Nous, ses enfants vivant à Tahiti, avons appris dans la nuit du 06 mai que son état s'est radicalement dégradé. Redoutant le pire, nous avons sauté dans le premier avion et avons effectué les 20.000 km nous séparant d'elle. Objectif : retrouver notre maman chérie et être à son chevet afin de lui donner tout notre amour, la meilleure thérapie possible ! La présence de ses enfants et de sa famille auprès d'elle lui a été d'un grand soutien moral.  Toutefois, nous avons rencontré son oncologue et il est formel : au vu de l'avancée de la maladie, il nous alerte sur la nécessité de revenir au plus tôt auprès d'elle. C'est pourquoi nous mettons en place cette collecte solidaire afin que ceux qui le souhaitent puissent aider la famille Richardson dans cette épreuve. Dieu a fait de grandes et belles choses au travers du ministère missionnaire de nos parents durant toute leur vie en Polynésie Française. Merci de nous aider à honorer notre Maman et Maminou, et à l'accompagner jusqu'au bout. À titre d'information, nous sommes 11 personnes de notre famille à devoir nous déplacer de Tahiti vers la France (Montpellier). Un billet d'avion coûte en moyenne entre 1500 et 3500 euros par personne (Aller-Retour) selon la saison. Ici, vous pouvez directement et en un clic, participer à cette collecte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés. Merci à tous pour votre soutien et vos prières !

214

45 J

109 %
Haut de page