Aller au contenu principal

#FrichtiForSaviors — Aidez-nous à nourrir les hôpitaux

#FrichtiForSaviors — appel aux dons Motivations à ce projet :Le personnel hospitalier est débordé. Ils n’ont quasiment pas le temps de manger et la plupart des solutions de restauration ont fermé autour des hôpitaux. Cette initiative est née car vous avez été nombreux à nous demander comment vous pouviez contribuer. Nous lançons donc une grande cagnotte qui permet de financer des repas à destination de ceux qui travaillent dans les hôpitaux. Un repas complet (entrée + plat ou plat + dessert) coûte 8€ et pour chaque repas financé par la cagnotte, nous nous engageons à en financer un deuxième et à cuisiner à prix coûtant.  Comment ça marche ?1° Nous préparons dans nos cuisines de Chevilly-Larue des plats, entrées et desserts maison spécialement pour les hôpitaux. 2° Les repas sont ensuite chaque jour distribués le plus équitablement possible par une équipe dédiée en contact avec les soignants et leurs besoins. 3° Les livreurs de notre partenaire Coursier Privé apporte - sans contact - les repas aux différents services des hôpitaux parisiens - un grand merci à eux ! Plus d’informations sur notre site : https://www.frichti.co/news/frichti-for-saviors.  Bilan des premières semaines de dons : Depuis le 25 mars, nous avons déjà distribué 4 987 repas à 42 hôpitaux dont :  - 651 repas à l'Hôpital Saint-Antoine- 580 à l'Hôpital Cochin- 432 à l'Hôpital Universitaire Pitié-Salpêtrière- 398 à l'Hôpital Tenon- 314 à l'Hôpital Bicêtre- 252 à l'Hôpital Lariboisière- 205 à l'Hôpital Européen Georges-Pompidou- 202 à l'Hôpital André Grégoire- 167 à l'Hôpital Bichat-Claude Bernard- 165 au Groupe Hospitalier Croix Saint-Simon- 150 à l'Hôpital Universitaire Robert-Debré- 130 à l'Hôpital Foch- 130 à la Maternité Port-Royal- 120 à l'Hôpital Fondation Adolphe Rothschild- 102 à l'hôpital Universitaire Necker-enfants malades- 100 au Centre Hospitalier Rive de Seine- 95 à l'Hôpital Percy des armées- 83 à l'Hôpital Saint-Louis- 70 à l'Hôpital Sainte-Périne- 60 à l'Hôpital Hôtel-Dieu- 55 à la Clinique Geoffroy Saint Hilaire- 45 à l'Hôpital Beaujon- 35 à l'Hôpital Henri-Mondor- 35 à l'Hôpital Saint-Camille- 32 à la Clinique Jeanne d'arc- 30 à l'Hôpital Armand-Trousseau- 27 au CHI de Créteil- 20 à l'Hôpital Perpétuel Secours- 19 à l'Hôpital Henri-mondor- 17 à l'Hôpital Franco-Britannique- 15 à l'Hôpital Bégin- 15 à l'Hôpital Saint-Joseph- 14 au Samu de Paris- 14 à l'Institut Mutualiste Montsouris- 12 à l'Hôpital Marmottan- 10 à la Clinique Saint-Jean de Dieu- 10 à l'Hôpital Fernand-Widal- 5 à l'Hôpital Cochin Port-Royal Merci à vous TOUS, sans qui cela ne serait pas possible ! Et on ne compte pas s’arrêter là !

785
participants

56 786 €
collectés

Soutien au Parc Zoologique de la Boissière du Doré

Chers visiteurs, L’équipe du Zoo de la Boissière du Doré tient à vous remercier chaleureusement pour vos nombreux messages de soutien en cette période difficile, cela nous va droit au cœur. Comme vous le savez, les mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 nous ont contraint à fermer nos portes le 15 mars dernier pour une durée indéterminée. Cette mesure est sans conteste indispensable à la lutte efficace contre le virus mais elle ne sera pas sans conséquence pour un grand nombre de structures dont la nôtre. Le parc étant 100% privé, sa subsistance dépend entièrement de nos visiteurs, en cette période de fermeture nous traversons donc une crise financière sans précédent depuis bientôt 36 ans d’ouverture. Les frais de fonctionnement sont de 215.000 euros par mois et bien que le parc soit fermé en période hivernale, les dépenses mensuelles restent importantes et en ce début de printemps les réserves financières de l’année passée sont épuisées. Sachez que notre priorité absolue est la continuité du bien-être de nos animaux et les projets qui les entourent, nous ne lâcherons rien et ferons tout ce qu’il faut pour que nos animaux ne soient pas affectés par la situation actuelle.Toutes les mesures à notre disposition ont été prises : report de charges ou d’emprunts, mise en place d’un prêt trésorerie et le recours au chômage technique total ou partiel de nos équipes qui malgré cela restent énormément impliquées (Merci à eux !).  Un immense MERCI par avance !  Sébastien LAURENTDirecteur du parc

499
participants

23 650 €
collectés

Une voiture adaptée pour Audrey

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour, Nous sommes les parents d'Audrey 7 ans, atteinte d'une amyotrophie spinale infantile 1bis qui empêche l'influx nerveux de circuler normalement jusqu'aux muscles ce qui rend les gestes difficiles et empêche d'avoir assez de force pour tenir debout. Audrey est en fauteuil roulant électrique depuis l'âge de  2 ans.  Jusqu'à présent le transport ne causait pas trop de soucis. Comme tous les enfants en bas âges, Audrey était installée dans son siège auto enfant. Nous avons à l'heure actuelle une berlingo Citroën qui nous permettaient, grâce à des rampes manuelles, de mettre son fauteuil roulant dans le coffre.  Audrey grandit, ~1M15 pour 16,5kg, le siège auto enfant commence à être très serré. Audrey n'est pas bien dedans et se plainds souvent. Les transferts commencent à être pénibles, risqués et difficiles. De plus, elle devra sous peu changer son fauteuil roulant électrique qui commence également à être limite en terme de grandeur et devra passer à un fauteuil plus grand qui ne pourra plus passer dans le coffre d'une berlingo.  Le véhicule aménagé devient une nécessité pour que l'on puisse se déplacer au quotidien avec Audrey et la famille. Le devis du véhicule aménagé " Ford Tournéo Custom L2H1" se chiffre à 44 290€ cléf en main. Une somme qui sert à la gorge... * Nous avons une notification d'aide MDPH de 5000€ valide.* Nous avons l'aide de l 'association locale d'Albertville "Jojo et ses copains" de 10 000€. Milles merci à cette association qui s'investie énormément auprès des familles pour aider à divers financement coûteux et essentiel à la vie de tous les jours. Après déduction de ces deux aides confirmés il reste à financer et trouver la somme de  29290€.  Une somme encore bien importante.  C'est pourquoi nous faisons appelle à votre générosité ne serait-ce qu'1€ tout don est la bienvenue et enlèvera un poids énorme. En vous remerciant à l'avance pour l'aide qui vous pourrez apporter.  Les parents d'Audrey

158
participants

10 198 €
collectés

50 %

Une étoile dans la tête

Pour mettre des étoiles dans les yeux d’une maman, d’une épouse, d’une jeune femme de 30 ans qui a une étoile dans la tête… Car elle est du monde où les plus belles choses ont le pire destin. NB : Cette étoile qui brille dans son lobe frontal gauche est un astrocytome de haut grade."Et si tu disais clairement que j'ai un cancer du cerveau ?""Oui chérie mais c'est moins lyrique !" Cette cagnotte n’a pas pour but de financer un obscur traitement révolutionnaire aux Etats-Unis (il s'agit dans l'état actuel de la science de tumeurs non curables et l'issue est la même qu'on se nomme Gershwin, Truffaut ou Mark Greene) mais de permettre de passer le plus de temps possible en famille et simplement de vivre comme si nous allions mourir un jour. Notre histoire : Nous nous sommes mariés en juin 2019 et je ne saurais dire si c’était le plus beau jour de notre vie car tous les jours étaient heureux à l’époque. Ce que je peux vous dire par contre c’est quel fut le jour le plus sinistre. C'était le jour d'Halloween, date symbolique du début d'un cauchemar.Quatre mois après ce mariage, le 31 octobre donc, en allant acheter une baguette, aucun mot n’est sorti de sa bouche pendant quelques secondes interminables.On pense au pire que puisse imaginer notre esprit innocent (accident ischémique transitoire), au moins pire probable (hypoglycémie en ce début de grossesse) mais la réalité ricane de notre insouciance…« Vous avez une masse ! »La vie a vraiment basculé à ce moment-là… Après quelques jours irréels traversés en état de somnambulisme, les choses effrayantes s’enchaînent sans préparatifs : interruption médicale de grossesse, neurochirurgie éveillée, inquiétudes de notre petit garçon de 4 ans, pommes de terre-saucisse de l’hôpital (personne n'est préparé à ça).Elle fait des crises focales en post-opératoire, sa bouche se crispe, les mots ne sortent plus, tout se fige et seules ses larmes coulent sur son visage aphone.On rentre enfin à la maison, on est à nouveau tous les 3 plus soudés que jamais (notre fils nous suit jusqu'aux toilettes par crainte de nous voir disparaître à nouveau). Noël arrive mais il n’y a plus de douces nuits. Et puis au fil de jours figurez-vous que la vie reprend son cours, qu’on rit, qu’on s’aime, qu’on râle. Un calendrier avec tous les RDV médicaux au mur, quelques boites de médicaments éparpillées, le robot de cuisine offert dans la panique par mon père à l’annonce du diagnostic et le regard d’apitoiement bienveillant des autres sont quelques preuves que quelque chose a changé. « Je vais mourir » dit-elle parfois sans que son ton ne permette de deviner s’il s’agit d’une interrogation ou d’une affirmation. Oui ma femme va mourir, comme tout le monde, comme vous, comme moi, disons que la différence c’est que la maladie a rendu sa mort concrète. Nous en sommes-là... Concernant la suite des réjouissances médicales : Radiothérapie (débute ce 3 février et sera quotidienne pendant 6 semaines) - Chimiothérapie (sera débutée après la radiothérapie) - Poursuite de la rééducation orthophonique (quelques séquelles post-opératoires sur le langage oral et écrit) - Conservation des ovocytes en cours de réflexion Pourquoi cette cagnotte ? Si la maladie a bouleversé nos vies et rendu la mort concrète, ma femme n’a pas de date limite et compte bien faire grimper la moyenne de survie (histoire que les prochains malades qui iront sur google ne soient pas terrorisés). Des projets ont pris du plomb dans l’aile (agrandir la famille, trouver une nouvelle maison, vieillir ensemble…) et désormais notre programme principal à court, moyen et long terme sera de vivre, de passer le plus de temps possible ensemble, de voir notre fils grandir et de tenter de lui offrir une enfance sans angoisse.Je suis médecin généraliste (actuellement remplaçant avec un projet d’installation qui démarrait), ma femme était sans emploi et donc sans revenus personnels au moment du diagnostic (son projet était de reprendre des formations dans la petite enfance pour retravailler maintenant que notre fils est scolarisé à temps complet). Nous ne vivons ni dans l’opulence ni dans la précarité. À l'annonce du diagnostic et devant la nécessité de stopper mon activité pour être auprès d’elle, une première cagnotte a été créée sur Twitter. Cet élan de solidarité nous a permis de passer la fin d’année ensemble et pour moi d’être à ses côtés pendant son hospitalisation et sa convalescence. J’ai repris en janvier avec des horaires aménagés. Avec la radiothérapie qui débute, je souhaite à nouveau pouvoir être auprès d’elle au maximum. La profession d’indépendant peut rapidement rendre les choses difficiles sur le plan financier. En cas d’arrêt de mon activité, notre foyer ne vit que sur un contrat de prévoyance insuffisant tandis que les charges continuent de tomber et mon statut de remplaçant n’arrange pas les choses (mes principaux remplacements rémunérateurs étaient pendant les périodes de vacances scolaires, périodes pendant lesquelles je ne peux plus dorénavant être loin de ma famille). Afin d'anticiper d'éventuels futurs coups durs et pour pouvoir réduire mon activité, nous avons pris la décision d'ouvrir à nouveau une cagnotte sur le long terme. L'argent collecté n'a certes pas le noble but d'acheter une guérison hypothétique par un traitement étranger hors de prix, il aura une vocation bien plus modeste mais tout aussi vitale : s'offrir du temps ensemble (et pourquoi pas l'agrémenter de plaisirs simples...)D'ailleurs si vous avez des idées sur la vocation à donner à votre don, n'hésitez-pas à nous les transmettre !

154
participants

5 560 €
collectés

Autonomie pour Laurent

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous ! Laurent 56 ans est atteint de la sclérose en plaque depuis 2013.Au printemps dernier la maladie s'est aggravée de façon significative.Laurent a été hospitalisé 6 semaines fin 2019, des travaux d'amménagement du domicile ont  été jugé necessaires ainsi que l'achat d'un fauteuil roulant.Cout du fauteuil roulant 2180€ reste à charge 1000€.Le montant des travaux s'élève à 19500€. (aménagement de la salle de bain, ouvertures de portes permetant l'accès en fauteuil, création d'une allée extérieure pour permettre à Laurent de sortir du logement sur la voie publique.La MDPH finance à hauteur de 7150€.Nous utilisons l'intégralité de nos économies soit 8000€.Il reste donc à financer 4000€.A ce jour nous avons fait plusieurs demandes d'aides sans succès!Merci d"aider Laurent à garder un minimum d'autonomie...

24
participants

1 020 €
collectés

25 %
UBB : cagnotte solidaire pour le personnel de santé

UBB : cagnotte solidaire pour le personnel de santé

Cagnotte créée par les joueurs de l'UBB pour aider le personnel soignant du CHU Bordeaux à la lutte contre le Covid-19. Gagnez de nombreux lots ! Montant des dons libre. À partir de 10 € minimum par don, vous êtes qualifié(e) pour remporter peut-être gagner par tirage au sort de nombreux cadeaux* ! Régulièrement, un joueur ajoutera un lot EN PLUS de la liste suivante :   Maillot de match derby Atlantique Nans Ducuing dédicacéJeff Poirot dédicacé Maillot de match Clermont - UBB Semi Radradra dédicacéBlair Connor dédicacé Maillot de match UBB - ClermontJean-Baptiste Dubié dédicacé Maillot de match Castres - UBBSantiago Cordero dédicacé Maillot de match UBB - ToulouseMahamadou Diaby dédicacé Maillot de match UBB - BayonneMarco Tauleigne 2 mailots d’échauffement Jock dédicacés par les joueurs2 ballons de match dédicacés par les joueurs LOTS SURPRISES * Matthieu Jalibert offre son sac de dotation en Equipe de France contenant plusieurs affaires + la paire de crampons de sa première sélection avec les Bleus !* Alexandre Flanquart offre une paire de crampons neuves (pointure au choix)* Rémi Lamerat offre 3 caisses d'un vin dont il a participé à l'élaboration* Jeff Poirot offre son maillot de match de la victoire de l'équipe de France face à l'Angleterre Attribution des lots par tirage au sort le 10 avril.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Merci à tous 😘 #Restezchezvous #Ensemblecontrelevirus #iloveubb * Attention le montant de votre don peut être masqué, mais si vous choissiez d"être totalement anonyme vous ne pourrez pas être pris en compte dans le tirage au sort.

1768

44 290,40 €

#FrichtiForSaviors — Aidez-nous à nourrir les hôpitaux

#FrichtiForSaviors — Aidez-nous à nourrir les hôpitaux

#FrichtiForSaviors — appel aux dons Motivations à ce projet :Le personnel hospitalier est débordé. Ils n’ont quasiment pas le temps de manger et la plupart des solutions de restauration ont fermé autour des hôpitaux. Cette initiative est née car vous avez été nombreux à nous demander comment vous pouviez contribuer. Nous lançons donc une grande cagnotte qui permet de financer des repas à destination de ceux qui travaillent dans les hôpitaux. Un repas complet (entrée + plat ou plat + dessert) coûte 8€ et pour chaque repas financé par la cagnotte, nous nous engageons à en financer un deuxième et à cuisiner à prix coûtant.  Comment ça marche ?1° Nous préparons dans nos cuisines de Chevilly-Larue des plats, entrées et desserts maison spécialement pour les hôpitaux. 2° Les repas sont ensuite chaque jour distribués le plus équitablement possible par une équipe dédiée en contact avec les soignants et leurs besoins. 3° Les livreurs de notre partenaire Coursier Privé apporte - sans contact - les repas aux différents services des hôpitaux parisiens - un grand merci à eux ! Plus d’informations sur notre site : https://www.frichti.co/news/frichti-for-saviors.  Bilan des premières semaines de dons : Depuis le 25 mars, nous avons déjà distribué 4 987 repas à 42 hôpitaux dont :  - 651 repas à l'Hôpital Saint-Antoine- 580 à l'Hôpital Cochin- 432 à l'Hôpital Universitaire Pitié-Salpêtrière- 398 à l'Hôpital Tenon- 314 à l'Hôpital Bicêtre- 252 à l'Hôpital Lariboisière- 205 à l'Hôpital Européen Georges-Pompidou- 202 à l'Hôpital André Grégoire- 167 à l'Hôpital Bichat-Claude Bernard- 165 au Groupe Hospitalier Croix Saint-Simon- 150 à l'Hôpital Universitaire Robert-Debré- 130 à l'Hôpital Foch- 130 à la Maternité Port-Royal- 120 à l'Hôpital Fondation Adolphe Rothschild- 102 à l'hôpital Universitaire Necker-enfants malades- 100 au Centre Hospitalier Rive de Seine- 95 à l'Hôpital Percy des armées- 83 à l'Hôpital Saint-Louis- 70 à l'Hôpital Sainte-Périne- 60 à l'Hôpital Hôtel-Dieu- 55 à la Clinique Geoffroy Saint Hilaire- 45 à l'Hôpital Beaujon- 35 à l'Hôpital Henri-Mondor- 35 à l'Hôpital Saint-Camille- 32 à la Clinique Jeanne d'arc- 30 à l'Hôpital Armand-Trousseau- 27 au CHI de Créteil- 20 à l'Hôpital Perpétuel Secours- 19 à l'Hôpital Henri-mondor- 17 à l'Hôpital Franco-Britannique- 15 à l'Hôpital Bégin- 15 à l'Hôpital Saint-Joseph- 14 au Samu de Paris- 14 à l'Institut Mutualiste Montsouris- 12 à l'Hôpital Marmottan- 10 à la Clinique Saint-Jean de Dieu- 10 à l'Hôpital Fernand-Widal- 5 à l'Hôpital Cochin Port-Royal Merci à vous TOUS, sans qui cela ne serait pas possible ! Et on ne compte pas s’arrêter là !

785

56 786 €

Soutien aux exploitant.e.s agricoles impacté.e.s par le covid-19

Soutien aux exploitant.e.s agricoles impacté.e.s par le covid-19

Farmitoo et la Cagnotte des Champs s'associent pour venir en aideaux agriculteurs et agricultrices français.e.s  #SoutienAuxAgri    CONTEXTE Dans ce contexte de crise sanitaire, l'Agriculture a retrouvé son rôle nourricier de base, il est fondamental que nous soutenions, ensemble, ce secteur prioritaire. Depuis le confinement, nombreux.ses sont les exploitant.e.s agricoles dont l'activité est menacée par la crise du covid-19, c'est pourquoi nous soutenons financièrement ces 10 agriculteurs et agricultrices.  QUI SOMMES-NOUS ? Farmitoo est le site européen de vente d'équipements agricoles en direct des fabricants.La Cagnotte des Champs est une association qui favorise, par le biais d’aides financières, le développement de projets nouveaux portés par des agriculteurs entrepreneurs qui investissent pour l’avenir.   OBJECTIF Notre objectif ? Aider un maximum ces 10 agriculteurs et agricultrices, afin de maintenir leur activité, malgré la baisse des ventes de leurs productions. Cette cagnotte est ouverte jusqu'au 11 mai. À l'issue de cette date là, l'intégralité de vos dons sera reversée équitablement aux 10 exploitant.e.s séléctionné.e.s.  Vos dons sont défiscalisable grâce à l'association La Cagnotte des Champs.Vous recevez le reçu en fin de collecte.  Ils.elles sont éleveurs.euses, viticulteurs.rices, apiculteurs.rices... ils.elles sont passionné.e.s ! Aujourd'hui et plus que jamais, ils.elles ont besoin de nous et nous avons besoin d'eux.elles : * Pierre-Etienne et Charlotte Serey Pierre-Etienne et Charlotte sont propriétaires du Château Les Hauts de Caillevel, une petite exploitation conduite en agriculture biologique située sur la colline de Monbazillac en Dordogne.Le jeune couple, porté par leur devise "Le respect de l'homme et de la nature" y produit des vins Bio et Naturel.  Aujourd'hui, et en plus des gelées liées aux changements climatiques, la crise du Covid-19 menace très fortement leur activité.  Depuis 1 mois, ils n'ont plus aucune commande et tous les salons viticoles sont annulés.L'argent collecté leur permettra de limiter l'impact du Covid-19 sur leur activité et d'investir si possible dans une machine (Tour anti-gel) pour braver les épisodes de printemps gélif qui se répètent de plus en plus souvent.  * Lydie Goguelin-Bourdais  Lydie est une éleveuse passionnée de chèvres angoras.  Elle produit du mohair qu'elle vend sur les marchés et en direct dans sa ferme située en Bretagne. Aujourd'hui, Lydie en situation de divorce avec 3 enfants à charge, ne vend plus aucun produit, et elle doit pourtant tenir le cap pour s'occuper des animaux.L'argent collecté lui permettra de faire appel au maréchal ferrant,  faire des achats alimentaires et de petits matériels (telles que des clôtures).  * Véronique & Bruno Paysant Véronique et Bruno sont producteurs d'escargots : ils sont naisseurs, éleveurs et transformateurs de produits à base d'escargot. Leur exploitation située dans l'Eure est fortement menacée par la crise du Covid-19 ; l'activité est quasi nulle, ils ne font plus aucun marché hebdomadaire, n'ont plus aucune commande de restaurateur. Ils évaluent la baisse de leur chiffre d'affaire à -90%.L'argent collecté leur permettra d'atténuer l'impact de cette crise sur leur activité, et servira en partie pour l'achat de compléments alimentaires absolument nécessaires pour la préparation de leur saison 2020.  * Claire Dufau Claire est viticultrice au sein du domaine familial Maouries. Elle travaille la vigne avec son père, Pascal, afin de produire et commercialiser leurs vins sur 3 appellations : Madiran, Saint Mont et Côtes de Gascogne. Leur Domaine qui est conduit en lutte raisonnée, est aujourd'hui fortement impacté par le Covid-19 ; ils ne font plus aucune vente depuis le 10 mars et leur trésorerie régresse de plus en plus.L'argent collecté leur permettra d'acheter les matières sèches nécessaires à leur production (bouteilles, bouchons, étiquettes..) car au vu de la situation leur trésorerie ne sera pas suffisante.  * Brieuc Dispersyn Brieuc est un passionné d'abeilles depuis toujours et apiculteur professionnel depuis plus de 10 ans.Son exploitation est conduite dans le plus grand respect des abeilles et de leur environnement.  Il y produit du Miel (de printemps, été, acacias, châtaignier, & toutes fleurs…) mais aussi du pollen, vinaigre, savon, bougie. Lui aussi est fortement pénalisé par le Covid-19 ; commandes et activités touristiques sur l’exploitation à l'arrêt.L’argent qu’il recevrait lui permettrait d'acheter de nouvelles colonies d'abeilles, du matériel apicoles mais aussi peut-être du matériel pour l'accueil des écoles.  * Laurent Bourgeois Laurent est producteur de plantes aromatiques dans la Drôme. Son exploitation, labellisée bio et conduite au rythme des saisons, produit plus de 500 variétés de plantes (dont de nombreuses plantes médiévales) qu'il commercialise sur les fêtes des plantes, sur l'exploitation et via son site internet. L'impact du Covid-19 est énorme pour une exploitation comme la sienne, il réalise habituellement plus de 80% de son chiffre d'affaire de l'année du 15 mars au 15 juin. Aujourd’hui il se voit obligé de jeter les plantes qui devaient être vendues actuellement.La somme récoltée lui permettra de limiter le montant de l'emprunt qu’il sera contraint de faire pour passer ce cap difficile.  * Eve GuyotEve dirige seule une exploitation de lait d'ânesse depuis mars 2011. Située en Bretagne, elle y transforme du lait d'ânes en cosmétiques qu’elle vend essentiellement en direct sur les marchés et via son site internet. La crise liée au Covid-19 est particulièrement menaçante pour son activité qui est nulle depuis le début du confinement ; toutes les animations et foire prévues ont été annulées, ainsi que sa journée porte ouverte qui devait avoir lieu début avril.L’argent collectée sur la cagnotte lui permettrait comme elle le dit : “de ne pas fermer mon activité, tout simplement.. “  * Celian ParraCelian est le propriétaire d’une petite propriété où il travaille seul : travail de la vigne et des oliviers. Il tire de son exploitation, située dans l’Aude, une petite production dont une partie est apportée à la coopérative de son village, l’autre partie vendue en directe sur les marchés de producteurs (avril à octobre). Après la saison hivernale et plusieurs mois sans vente directe, la fermeture des foires et marchés en raison du Covid-19 impacte fortement son chiffre d’affaire de l’année. Habituellement, les premières rentrées financières faites sur les marchés de printemps lui permettent l'achat de contenant pour poursuivre l'activité (palettes, bouteilles, bouchons et étiquettes). Aujourd’hui, il n’a pas du tout d'avance de trésorerie ; l’argent collecté lui permettrait donc de maintenir son activité et de payer les cotisations d'assurances et taxes foncières.   * Philippe LecrivainPhilippe est producteur récoltant cidricole sur le canton Pontorson - Mont Saint-Michel. Il est la seconde génération sur l’exploitation conduite en agriculture raisonnée : production, transformation, vieillissement et vente à la ferme, 7j/7.Depuis le début du confinement Philippe n’a plus aucun client à la boutique, aucune commande en ligne et aucune livraison chez les revendeurs ou restaurateurs. Pourtant les factures continuent à tomber, et la trésorerie commence à lui manquer…L’argent collecté lui permettra de régler les factures et de se verser un petit salaire.  * Véronique et Pascal Bourrigaud Véronique et Pascal sont les propriétaires d’une exploitation viticole familiale depuis  8 générations. Ils possèdent 3 petites propriétés : 2 en AOC St Emilion Grand Cru et 1 en AOC Castillon Côtes de Bordeaux. Ils vendent à 95% leurs vins aux particuliers en direct : soit sur place, soit sur des salons des vins et gastronomie. Aujourd’hui à cause du Covid-19 tous les salons sur lesquels ils sont présents habituellement ont été annulés. La saison de l'oenotourisme, qui représente une part importante de leur chiffre d'affaire, a été stoppée nette dans son élan. Ils n’ont donc plus aucune rentrée.L’argent collecté par la cagnotte leur permettrait de faire en sorte de tenir le cap et peut-être développer d’autres moyens de commercialisation.  Venons en aide à ces exploitant.e.s en difficulté, ensemble#SoutienAuxAgri

69

3 875 €

Soutien au Parc Zoologique de la Boissière du Doré

Soutien au Parc Zoologique de la Boissière du Doré

Chers visiteurs, L’équipe du Zoo de la Boissière du Doré tient à vous remercier chaleureusement pour vos nombreux messages de soutien en cette période difficile, cela nous va droit au cœur. Comme vous le savez, les mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 nous ont contraint à fermer nos portes le 15 mars dernier pour une durée indéterminée. Cette mesure est sans conteste indispensable à la lutte efficace contre le virus mais elle ne sera pas sans conséquence pour un grand nombre de structures dont la nôtre. Le parc étant 100% privé, sa subsistance dépend entièrement de nos visiteurs, en cette période de fermeture nous traversons donc une crise financière sans précédent depuis bientôt 36 ans d’ouverture. Les frais de fonctionnement sont de 215.000 euros par mois et bien que le parc soit fermé en période hivernale, les dépenses mensuelles restent importantes et en ce début de printemps les réserves financières de l’année passée sont épuisées. Sachez que notre priorité absolue est la continuité du bien-être de nos animaux et les projets qui les entourent, nous ne lâcherons rien et ferons tout ce qu’il faut pour que nos animaux ne soient pas affectés par la situation actuelle.Toutes les mesures à notre disposition ont été prises : report de charges ou d’emprunts, mise en place d’un prêt trésorerie et le recours au chômage technique total ou partiel de nos équipes qui malgré cela restent énormément impliquées (Merci à eux !).  Un immense MERCI par avance !  Sébastien LAURENTDirecteur du parc

499

23 650 €

Solidarité- Continuité Alimentaire Bordeaux

Solidarité- Continuité Alimentaire Bordeaux

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire ! Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !Faites nous circulez sur twitter!Merci à tous ! Description : Avec les différentes mesures liées à l'épidémie du Coronavirus, la situation des étudiant·e·s les plus précaires et isolé•e•s peut empirer dans les jours qui viennent. La cessation de l'activité économique qui les prive de travail et donc de revenus, l'activité réduite voire nulle des restaurants universitaires ou encore l'arrêt de services d'aide existants comme les Restos du Coeur ou le comptoir d'Aliénor sont des exemples de conséquences qui les touchent. Le collectif "Solidarité- Continuité Alimentaire Bordeaux" constitué de doctorant•e•s, post-doctorant•e•s, maîtres de conférence, et étudiant•e•s, a été créé à l'occasion. Son but est de mettre en place une aide en apportant des éléments de première nécessité aux résidences universitaires.  Un premier recensement via le formulaire: https://framaforms.org/aides-etudiantes-bordeaux-2nd-appel-1584526491 fait état de plus de 500 étudiant•e•s en situation difficile (avec des cas très critiques de personnes n'ayant pas mangé depuis plusieurs jours). Nous avons déjà effectué une première distribution (boîte de thon, riz, pâtes, conserves, serviettes hygiéniques) à près de 300 personnes (au 26 mars). La distribution s'effectue dans le strict respect des consignes sanitaires mis en place actuellement. Devant l'ampleur de la demande, notre mode d'autofinancement ne peut pas tenir. C’est pourquoi nous faisons appel à votre solidarité et lançons cet appel aux dons.   Si à la fin de l'opération des fonds sont restants, ils seront reversés à l'association "les enfants de Coluche" qui nous a déjà fourni des denrées. Pour toute question complémentaire et offre d'aide, contactez-nous à l'adresse : aide-etudiants-bordeaux[at]protonmail[point]com L'utilisation des dons est mise en ligne sur le tableur suivant: lien

978

44 574 €

Solidarité hopitaux Alsace

Solidarité hopitaux Alsace

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire et merci de lire ci dessous le but de la démarche ! Dans cette période difficile où notre région est particulièrement touchée et où nos personnels soignants vont être amenés à vivre des moments très difficiles et douloureux, la solidarité à leur égard doit être à la hauteur de leurs efforts !  Durant cette période actuelle, leur moral est certainement mis à rude épreuve, des images difficiles vont défiler sous leurs yeux, et je souhaite penser à l'après épidémie où il me paraîtra important que nos soignantes et soignants puissent décompresser de toutes ces tensions accumulées tout au long de cette période en cours ... et qui n'est pas encore terminée. Il sera important d'évacuer, de partager des bons moments entre eux certainement, de retrouver de la légèreté. Et je pense que globalement nous aurons tous besoin de retrouver une forme d'insouciance après ces moments difficiles. Pour cela, nous avons la chance d'avoir un grand parc d'attraction proche de chez nous, chez nos voisins allemands, et je souhaite que nous puissions réunir une collecte, digne et à la hauteur de leurs efforts, pour la répartir entre les différents hopitaux de notre région et permettre à leurs salariés, à l'issue de la période en cours de l'épidémie, d'aller profiter un maximum de cette légèreté qui aura tant manquée pendant toute cette période. Le choix de faire cela de façon régionale est uniquement lié au fait qu'il me paraît compliqué de gérer cela pour une cagnotte nationale, mais j'invite quiconque à mettre en place cette méme initiative dans les autres régions. Je suis convaincu que le parc en question saura faire preuve de générosité pour les conditions d'accès et je vais faire le nécessaire pour prendre contact avec eux afin d'en discuter. La somme sera répartie entre les principaux hôpitaux de la région, en concertation avec les responsables des CE de ces différents établissement. Merci pour votre participation et portez vous bien !

25

1 962 €

4 %
Une voiture adaptée pour Audrey

Une voiture adaptée pour Audrey

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !Bonjour, Nous sommes les parents d'Audrey 7 ans, atteinte d'une amyotrophie spinale infantile 1bis qui empêche l'influx nerveux de circuler normalement jusqu'aux muscles ce qui rend les gestes difficiles et empêche d'avoir assez de force pour tenir debout. Audrey est en fauteuil roulant électrique depuis l'âge de  2 ans.  Jusqu'à présent le transport ne causait pas trop de soucis. Comme tous les enfants en bas âges, Audrey était installée dans son siège auto enfant. Nous avons à l'heure actuelle une berlingo Citroën qui nous permettaient, grâce à des rampes manuelles, de mettre son fauteuil roulant dans le coffre.  Audrey grandit, ~1M15 pour 16,5kg, le siège auto enfant commence à être très serré. Audrey n'est pas bien dedans et se plainds souvent. Les transferts commencent à être pénibles, risqués et difficiles. De plus, elle devra sous peu changer son fauteuil roulant électrique qui commence également à être limite en terme de grandeur et devra passer à un fauteuil plus grand qui ne pourra plus passer dans le coffre d'une berlingo.  Le véhicule aménagé devient une nécessité pour que l'on puisse se déplacer au quotidien avec Audrey et la famille. Le devis du véhicule aménagé " Ford Tournéo Custom L2H1" se chiffre à 44 290€ cléf en main. Une somme qui sert à la gorge... * Nous avons une notification d'aide MDPH de 5000€ valide.* Nous avons l'aide de l 'association locale d'Albertville "Jojo et ses copains" de 10 000€. Milles merci à cette association qui s'investie énormément auprès des familles pour aider à divers financement coûteux et essentiel à la vie de tous les jours. Après déduction de ces deux aides confirmés il reste à financer et trouver la somme de  29290€.  Une somme encore bien importante.  C'est pourquoi nous faisons appelle à votre générosité ne serait-ce qu'1€ tout don est la bienvenue et enlèvera un poids énorme. En vous remerciant à l'avance pour l'aide qui vous pourrez apporter.  Les parents d'Audrey

158

10 198 €

50 %
Une étoile dans la tête

Une étoile dans la tête

Pour mettre des étoiles dans les yeux d’une maman, d’une épouse, d’une jeune femme de 30 ans qui a une étoile dans la tête… Car elle est du monde où les plus belles choses ont le pire destin. NB : Cette étoile qui brille dans son lobe frontal gauche est un astrocytome de haut grade."Et si tu disais clairement que j'ai un cancer du cerveau ?""Oui chérie mais c'est moins lyrique !" Cette cagnotte n’a pas pour but de financer un obscur traitement révolutionnaire aux Etats-Unis (il s'agit dans l'état actuel de la science de tumeurs non curables et l'issue est la même qu'on se nomme Gershwin, Truffaut ou Mark Greene) mais de permettre de passer le plus de temps possible en famille et simplement de vivre comme si nous allions mourir un jour. Notre histoire : Nous nous sommes mariés en juin 2019 et je ne saurais dire si c’était le plus beau jour de notre vie car tous les jours étaient heureux à l’époque. Ce que je peux vous dire par contre c’est quel fut le jour le plus sinistre. C'était le jour d'Halloween, date symbolique du début d'un cauchemar.Quatre mois après ce mariage, le 31 octobre donc, en allant acheter une baguette, aucun mot n’est sorti de sa bouche pendant quelques secondes interminables.On pense au pire que puisse imaginer notre esprit innocent (accident ischémique transitoire), au moins pire probable (hypoglycémie en ce début de grossesse) mais la réalité ricane de notre insouciance…« Vous avez une masse ! »La vie a vraiment basculé à ce moment-là… Après quelques jours irréels traversés en état de somnambulisme, les choses effrayantes s’enchaînent sans préparatifs : interruption médicale de grossesse, neurochirurgie éveillée, inquiétudes de notre petit garçon de 4 ans, pommes de terre-saucisse de l’hôpital (personne n'est préparé à ça).Elle fait des crises focales en post-opératoire, sa bouche se crispe, les mots ne sortent plus, tout se fige et seules ses larmes coulent sur son visage aphone.On rentre enfin à la maison, on est à nouveau tous les 3 plus soudés que jamais (notre fils nous suit jusqu'aux toilettes par crainte de nous voir disparaître à nouveau). Noël arrive mais il n’y a plus de douces nuits. Et puis au fil de jours figurez-vous que la vie reprend son cours, qu’on rit, qu’on s’aime, qu’on râle. Un calendrier avec tous les RDV médicaux au mur, quelques boites de médicaments éparpillées, le robot de cuisine offert dans la panique par mon père à l’annonce du diagnostic et le regard d’apitoiement bienveillant des autres sont quelques preuves que quelque chose a changé. « Je vais mourir » dit-elle parfois sans que son ton ne permette de deviner s’il s’agit d’une interrogation ou d’une affirmation. Oui ma femme va mourir, comme tout le monde, comme vous, comme moi, disons que la différence c’est que la maladie a rendu sa mort concrète. Nous en sommes-là... Concernant la suite des réjouissances médicales : Radiothérapie (débute ce 3 février et sera quotidienne pendant 6 semaines) - Chimiothérapie (sera débutée après la radiothérapie) - Poursuite de la rééducation orthophonique (quelques séquelles post-opératoires sur le langage oral et écrit) - Conservation des ovocytes en cours de réflexion Pourquoi cette cagnotte ? Si la maladie a bouleversé nos vies et rendu la mort concrète, ma femme n’a pas de date limite et compte bien faire grimper la moyenne de survie (histoire que les prochains malades qui iront sur google ne soient pas terrorisés). Des projets ont pris du plomb dans l’aile (agrandir la famille, trouver une nouvelle maison, vieillir ensemble…) et désormais notre programme principal à court, moyen et long terme sera de vivre, de passer le plus de temps possible ensemble, de voir notre fils grandir et de tenter de lui offrir une enfance sans angoisse.Je suis médecin généraliste (actuellement remplaçant avec un projet d’installation qui démarrait), ma femme était sans emploi et donc sans revenus personnels au moment du diagnostic (son projet était de reprendre des formations dans la petite enfance pour retravailler maintenant que notre fils est scolarisé à temps complet). Nous ne vivons ni dans l’opulence ni dans la précarité. À l'annonce du diagnostic et devant la nécessité de stopper mon activité pour être auprès d’elle, une première cagnotte a été créée sur Twitter. Cet élan de solidarité nous a permis de passer la fin d’année ensemble et pour moi d’être à ses côtés pendant son hospitalisation et sa convalescence. J’ai repris en janvier avec des horaires aménagés. Avec la radiothérapie qui débute, je souhaite à nouveau pouvoir être auprès d’elle au maximum. La profession d’indépendant peut rapidement rendre les choses difficiles sur le plan financier. En cas d’arrêt de mon activité, notre foyer ne vit que sur un contrat de prévoyance insuffisant tandis que les charges continuent de tomber et mon statut de remplaçant n’arrange pas les choses (mes principaux remplacements rémunérateurs étaient pendant les périodes de vacances scolaires, périodes pendant lesquelles je ne peux plus dorénavant être loin de ma famille). Afin d'anticiper d'éventuels futurs coups durs et pour pouvoir réduire mon activité, nous avons pris la décision d'ouvrir à nouveau une cagnotte sur le long terme. L'argent collecté n'a certes pas le noble but d'acheter une guérison hypothétique par un traitement étranger hors de prix, il aura une vocation bien plus modeste mais tout aussi vitale : s'offrir du temps ensemble (et pourquoi pas l'agrémenter de plaisirs simples...)D'ailleurs si vous avez des idées sur la vocation à donner à votre don, n'hésitez-pas à nous les transmettre !

154

5 560 €

Collectif Les voix de nos enfants

Collectif Les voix de nos enfants

Cagnotte solidaire en soutien aux familles d’enfants victimes permettant le financement de l’action juridique menée par Maîtres Grimaud et Costantino, avocats pénalistes spécialistes de la pédo-criminalité.   Qui sommes-nous ?             Le collectif « Les voix de nos enfants » a vu le jour en mars 2019 à l’initiative de parents d’enfants victimes, suite aux suspicions d’agressions sexuelles aggravées commises par un agent municipal exerçant dans les services de la périscolaire des écoles du Chêne Creux et de Ouche Dinier à Rezé (44).   Les objectifs du collectif  - Soutenir les familles D’ENFANTS VICTIMES des écoles , afin que les responsabilités de chacun soient établies dans cette procédure. Cet objectif passe par la mise en place d’une cagnotte en ligne en soutien à ces familles. Les sommes récoltées serviront à régler les frais d’avocat dans une procédure qui s’annonce longue et qui permettra, nous l’espérons, de faire la lumière sur les responsabilités de chacun. - Mettre en place un SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE au sein des écoles concernées.Les enfants ont besoin d’un cadre sécurisant et apaisé, et nous pensons que la venue d’un psychologue à l’intérieur de l’école pourrait leur permettre de poser des mots sur leur mal être.  - Afin que cette situation NE SE RENOUVELLE PAS ! Les collectivités territoriales et administrations en charge de l’enfance et la jeunesse doivent avoir une prise de conscience, être formées, savoir repérer, ne plus banaliser certains gestes et comportements, mettre en place des plans de gestion de crises rapides et efficaces face à ce genre d’évènements. Sur ce point, nous souhaitons mettre en place une pétition, afin qu’une procédure de gestion de crise soit élaborée au niveau national et serve à tous.  --- Tout don est important quel qu’en soit le montant et tous les paiements sont sécurisés.--- Envie de nous aider ? Partagez cette cagnotte.   LE COLLECTIF VOUS REMERCIE POUR VOTRE SOUTIEN

117

4 855 €

9 %
Le courage de Noam face à la leucémie

Le courage de Noam face à la leucémie

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisé Cette Jolie Petite Frimousse s’appelle Noam… Mon Neveu Chéri ! C’est le 12 mai, un dimanche, que tout a changé... pour lui, sa Maman Laetitia son Papa Fabien et sa grande Sœur Eva…Leur vision de la vie, leurs projets futurs tout est remis en cause. Ce matin là, Noam 17 mois ne se réveille pas comme d habitude... après une journée passée aux urgences et insistance pour examen plus approfondie, échographie, prise de sang et ponction de moelle osseuse (car dans un premier temps l’infirmière à parler de gastro ! ) le diagnostic est donné : Noam a une leucémie aiguë lymphoblastique, il est atteint à 91% de cellules cancéreuses à haut risque...Le jeudi Noam a commencé la chimio et ponction lombaire très régulièrement depuis... Noam est un exemple de courage pour nous tous ! Même le personnel qui l’entoure est impressionné et aime beaucoup s’occuper de lui.De plus, Noam a eu une pancréatite puis une bronchiolite  Aujourd’hui, Noam est de retour à la maison et va en hôpital de jour quasiment tout les jours pour contrôler que tout se passe bien. Et ne doit pas quitter le domicile pour ne pas être exposé aux microbes . Mon frère et ma belle sœur ont rencontré de nombreux parents qui vivent les mêmes difficultés qu’eux ... c’est le début d’un long parcours qui les attend...  Pourquoi je vous demande votre soutien ? Parce que Fabien et Laetitia ne sont pas du style à demander...Mais aussi parce que devant les difficultés qu’ils rencontrent à cause de cette terrible maladie nous sommes tellement impuissants !! Nous faisons ce que nous pouvons pour les soutenir affectivement matériellement....Nous nous sommes organisés pour leur apporter un repas tout les midis, mes sœurs, me parents, mes cousines, les tantes de Laetitia, leurs amis... nous sommes tous là pour eux... A la maison quand Noam est avec eux, ils essaient de le nourrir au mieux et de façon adaptée : alimentation bio, pauvre en matières grasses, sucre et sel.  Pour l’occuper que ce soit à la maison ou à l hôpital, ils ont fait des achats de jouets, des vêtements plus grands à cause de son cathéter et de son prolongateur, des crèmes de soins, des savons neutres, crème solaire car il ne peut pas s’exposer au soleil à cause de la chimio. Ils sont tellement courageux eux aussi ! Tous les efforts qu’ils font pour lui rendre la maladie moins difficile à supporter, et lui apporter le plus grand bien être, des sourires, du bonheur, le moral !  Ils sont eux aussi un peu emprisonnés par cette maladie car les restrictions qui s’appliquent à Noam, ils les supportent également. Plus de visite de la famille, leurs amis, leurs collègues comme avant mais ponctuellement le temps de quelques minutes à l’hôpital ou au pas de la porte. Ils sont enfermés comme Noam à la maison. Laëtitia doit s’arrêter de travailler pour s’occuper exclusivement de Noam ce qui engendrera une perte de 550 euros mensuel sans compter la perte des primes d’été et de Noël. D’autre part le projet de construction de leur maison est lancé depuis un an et ils comptaient justement sur leurs primes pour alléger leur prêt.... Ils ont adopté un chiot une semaine avant de connaître la terrible nouvelle, évidemment ils continuent de s’occuper au mieux de Percy d’autant plus que Noam et Eva l’adorent. L’argent ne fait pas le bonheur, ni la santé mais par contre ôte quand même quelques soucis. Car c’est vrai qu’ils auraient l’esprit plus tranquille s’ils n’avaient à penser à comment gérer l’alimentation, la maison, leur location, le chien, la voiture qu’ils vont devoir bientôt remplacer...  Vous avez certainement était touché par l’histoire de Noam et votre aide quelle qu’elle soit touchera les cœurs de Fabien et Laetitia 💓 Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire... Tati Sophie   Fabien et Laetitia de Furdenheim (67)

92

84 J

Locked-in syndrom, Florence doit rentrer à la maison

Locked-in syndrom, Florence doit rentrer à la maison

Français/Deutsch/English  Ma femme Florence est diagnostiquée avec le Locked-in Syndrom (syndrome d'enfermement) depuis son AVC de novembre 2019. Concrètement, elle est complètement paralysée et ne peut plus parler, bien que son esprit soit intact. Elle a 36 ans et nous avons 2 enfants, de 9 ans et 5 ans. Nous vivons dans la région de Fribourg, en Suisse.Elle est actuellement en réhabilitation pour plusieurs mois et se bat pour récupérer un maximum de ses fonctions. Elle avance petit pas par petit pas mais est à l'heure actuelle incapable de se servir de ses mains, de parler ou de marcher. Toute communication se fait avec ses yeux et un alphabet imprimé sur une feuille A4. Si je fais appel à votre générosité, c'est parce que l'appartement que nous louons actuellement n'est pas du tout adapté à son retour à la maison. En effet, il y a trop d'escaliers, non seulement à l'intérieur mais aussi au niveau de l'accès à celui-ci. De plus, la surface au sol ne permet pas de circuler confortablement avec une chaise roulante. Nous devrons donc déménager, probablement d'ici la fin de l'année. Je ne veux pas qu’elle aille vivre en foyer, mais qu’elle puisse rentrer à la maison avec sa famille. J'aimerais offrir à ma femme un lieu de vie adapté à la vie en fauteuil et lui permettre de vivre une vie de famille la plus épanouie possible, auprès de moi son mari et de nos enfants. Avoir un chez nous que l'on puisse adapter et garder pour la vie, sans devoir dépendre des décisions d'une régie ou d'un propriétaire. Pour accomplir ce but, il me manque malheureusement beaucoup de fonds et j’ai besoin de votre soutien. Si vous souhaitez soutenir mon projet pour ma famille, soyez-en très sincèrement remercié. Michaël La photo ci-dessus représente la main de ma femme et la mienne, prise avant notre mariage, en 2008. Si vous avez envie de m'aider à récolter plus de dons, merci de partager cette cagnotte ! Merci à tous !  Plusieurs personnes m'ont contacté car elles désiraient participer mais n'avaient pas de carte de crédit. Si c'est aussi votre cas, vous avez la possibilité de faire un versement sur ce compte, MERCI! : Banque Cantonale de FribourgIBAN: CH56 0076 8300 1542 0480 5Swift / BIC: BEFRCH22Les amis de Florence1720 Corminboeuf      Deutsche VersionFlorence muss nach Hause kommen (können) Meine Frau Florence wurde nach ihrem Hirnschlag im November 2019 mit dem „Lock-in-Syndrom“ diagnostiziert. Konkret - sie ist komplett gelähmt und kann nicht mehr sprechen, obwohl ihr Verstand intakt geblieben ist. Sie ist 36 Jahre alt und wir haben 2 Kinder von 9 und 5 Jahren. Wir wohnen in der Region Freiburg, in der französischen Schweiz. Florence befindet sich derzeit in einer Rehabilitations-Klinik, wo sie um eine maximale Funktionalität kämpft.Es geht mit winzigen Schritten vorwärts; aber im Moment ist sie weder fähig, ihre Hände zu gebrauchen noch zu sprechen, oder sich fortbewegen.Die Verständigung funktioniert über die Augen oder mit einem gedruckten Alphabeth auf einer A4-Seite. Ich appelliere an Ihre Grosszügigkeit, da unsere jetzige Miet-Wohnung überhaupt nicht an eine Rückkehr von Florence angepasst ist. Es hat zuviele Treppen, nicht nur innen sondern auch aussen.Zusätzlich ist die Bodenbeschaffenheit nicht rollstuhlgängig. Wir müssen also umziehen, sehr wahrscheinlich auf Ende 2020. Ich möchte sie nicht in einem Heim unterbringen müssen, sondern sie nach Hause zurücknehmen können, um ihr ein möglichst normales Familienleben zu ermöglichen – mit ihrem Mann und unseren Kindern.Ich möchte ein eigenes Heim, das an ihre Bedürfnisse angepasst werden kann, ohne Abhängigkeit von Entscheiden von möglichen Haus-Verwaltungen oder Eigentümern. Um dieses Ziel zu erreichen braucht es leider viele Mittel und darum brauche ich Ihre Hilfe. Falls Sie mein Familienprojekt unterstützen wollen - ein ganz herzliches Dankeschön!  Michael Obenstehendes Foto zeigt unsere beiden Hände, unmittelbar vor unserer Hochzeit, im 2008      English version:My wife Florence has been diagnosed with the Locked-in Syndrom after her stroke in november 2019. That means she’s completely paralyzed and cannot speak, althought her mind is functioning perfectly. She is 36 and we have 2 children who are 9 and 5 years old. We live near Fribourg in Switzerland.She is now in rehab for several months and is fighting to gain back a maximum of her capabilities. She is progessing little step after little step but for the moment, she is not able to use her hands, to speak or walk. She communicates with her eyes and an alphabet printed on a sheet of paper. If I'm calling for your generosity, it's because the appartment we are renting now is not suited for her to come back. Thers is too much stairs in it and to access it. The floor area isn't suited to circulate well in a rolling chair. So, we will have to move, probably by the end of this year. I would like to offer to my wife an adapted place to live in a rolling chair, so she could have a fullfilled life next to me and our children. To have our home we could adapt and keep for life without depending on an owner's decisions. To accomplish this objective, I am unfortunately short of monney and I need your support. If you want to support my project for my family, be very sincerly thanked. Michael The upper picture shows my wife's hand and mine, it was shooted just before our wedding in 2008. If you want to help me further, please share this campaign! Thank you!

541

56 755 €

37 %
Haut de page