Aller au contenu principal
LA TERRE EST RONDE#1 - Web Série

LA TERRE EST RONDE#1 - Web Série

Bonjour à toutes et à tousParticipez à la production de notre web série LA TERRE EST RONDE !Pitch :Vincent, 19 ans, a quitté le foyer familial pour suivre son envie d’émancipation. Vivant seul, il aimerait bien trouver un complice pour sa vie de tous les jours. Julien, 20 ans, ambitionne d’être danseur professionnel dans le milieu du Hip Hop. Sa vie sentimentale est un naufrage, sans qu’elle soit fixée du côté des hommes ni du côté des femmes.Le hasard du destin les amène à se trouver sur les réseaux sociaux. Ils décident de se rencontrer dans la vraie vie, mais le jour J, Vincent voit un inconnu arriver à ses cotés. Mais qui est vraiment Julien ? Une web série de 6 épisodes de 5min, réalisée par David Olympe Cabon et Romain Le Bleis. QUI SOMMES-NOUS ? David Olympe CabonRéalisateur – Producteur – Animateur TVDiplômé de l’ESRA Paris en 2016, je suis membre de plusieurs associations de maison de production où j’agis en tant que producteur et réalisateur. Actif depuis 9 ans dans l’audiovisuel, j’ai trouvé une polyvalence dans le monde du spectacle (1er assistant réalisateur, régisseur général).https://www.davidolympecabon.com/  Romain Le BleisRéalisateurRéalisateur autodidacte et passionné par la vidéo, je travaille sur différents projets audiovisuels (captations de concerts, émission de tv, clips et festivals). J’ai également réalisé de nombreux documentaires et reportages sur la pêche et la mer.www.romainlebleis.fr LE PROJET Notre projet est de créer une web série qui peut facilement s’inviter dans le quotidien du spectateur. Son format très court (5 minutes par épisode) permet de suivre la série à n’importe quel moment de la journée dès qu’une pause s’impose. L’idée d’un format aussi court doit permettre une production rapide et efficace. L’objectif est de développer une multitude d’épisodes qui vont constituer une histoire au fur et à mesure des saisons. La particularité de notre projet est donc de mettre en scène des personnages qui vont être en lien les uns avec les autres au fil de leur histoire. NOTE D'INTENTION Notre volonté est de développer une histoire à partir d’une situation simple permettant d’enclencher une suite d’éléments perturbateurs et de péripéties. Les rencontres sont, pour nous, ce qui conditionnent nos vies, que ce soit professionnelle, amicale ou sentimentale. Même si notre histoire débutant sur une rencontre homosexuelle, ce n’est pas l’objet premier de notre série. C’est avant tout la rencontre entre deux êtres humains qui se voue une attirance. Cette rencontre homosexuelle est un prétexte pour déclencher « l’arbre relationnel » qui va naître de toutes les relations que va générer cette rencontre.Ici est notre challenge : mettre en lien différents destins afin de constituer une histoire sur plusieurs épisodes.A la manière des séries comme LES ENGAGÉS ou SKAM, nous souhaitons un format court adapté pour le web et disponible depuis n’importe quel support numérique.La photographie de notre série se voudra très urbaine et esthétique. Un cadrage spontané en caméra épaule en mouvement et en focale fixe 35mm.L’univers musical sera très pop : EDDY DE PRETTO/ VIDEO CLUB / COLORADO / THE PIROUETTE. FINANCEMENT L’objectif est de réaliser une production à moindre coup. L’ensemble de l’équipe technique est d’accord de mettre en œuvre tout leur savoir faire et leurs compétences au service de notre projet de façon bénévole. Cela dit, en contre partie il est important de garantir de bonnes conditions de tournages et un bon confort de travail.Pour cela le budget estimatif est de 5000€. CASTING VINCENT : David BREMAUD. Formé tout d’abord au Conservatoire du Centre de Paris puis au Conservatoire à Rayonnement Départemental d’Argenteuil et à l’École du Studio d’Asnières, David monte, en 2017, Contes d’Amis d’après les films d’Éric Rohmer qui s’est joué au Théâtre 14 et au Théâtre de la Reine Blanche en 2019 en partenariat avec la Cinémathèque Française. En 2018, il joue dans Le Tartuffe de Molière mis en scène par Coline Moser, et dans Le noir des ombres, un spectacle immersif de la Compagnie Astropophe, qui remporte le prix de la Quinzaine de l'égalité, de la diversité et de la citoyenneté de Bordeaux. Il est aussi à l’affiche du Théâtre National de Bordeaux dans Les Chaussettes Orphelines, une création de la Compagnie ADN. Côté cinéma, il joue dans le film de Marion Laine Une autre que moi avec Sandrine Bonnaire et dans Gran Ciel, long-métrage de Noël Alpi. Et côté télévison, il tourne pour France 3 dans Amours à Mort d’Olivier Barma et dans la série Cassandre.  JULIEN : Thomas DA COSTA. Après plusieurs années de formation musicale (trombone) en conservatoire, il se découvre une passion pour la magie, et en intègre l'Équipe de France en 2016, il entre au Cours Florent de Paris en 2017.En 2019, il joue dans plusieurs courts métrages, et décroche le premier rôle de "La Fatigue", réalisé par Louise Giboulot. Il intègre la distribution de "Zones en Travaux" mis en scène par Marcus Borja au Théâtre des Abbesses en Juin 2019.   MADO : Anouchka CSERNAKOVA. C’est sur les planches que commence sa carrière dans ses plus jeunes années dans le théâtre lyrique. Disparue du paysage audiovisuel pendant plusieurs années, elle revient à l’écran en 2012, avec le “Le renard jaune” de Jean Pierre Mocky. Depuis, elle multiplie les rôles dans divers projets ( court-métrage ; long métrage ; Série TV ; WEB). Ces 3 dernières années elle a participé à plus de 150 tournages dont “Le sens de la fête” de OLIVIER NAKACHE et Eric TOLENADO ; “D’après une histoire vraie” de ROMAN POLANSKI ; “L’histoire de Jean” de CLAUDE LELOUCHE ; ou encore “Chocolat” de ROSCHDY ZEM ; et bien d’autres !  MANU : Cyrielle THEILLERE. Danseuse, comédienne et chanteuse, elle se forme dès l’enfance à la danse et au chant. Après une licence en Art du spectacle elle s’oriente vers la comédie musicale et commence sa formation de comédienne.  MATHIEU : Lory FERREIRA. Il démarre le théâtre très jeune avec la compagnie de Jean-Pierre Andréani. En 2008 il intègre l’école EICAR – Ecole de cinéma, où il joue dans plusieurs courts-métrages de réalisateurs français et étrangers. Après plusieurs apparitions au cinéma et à la télévision,  Lory décide de créer son one man-show. Il est actuellement à l’affiche de « Je t’aime à l’italienne » au Théâtre Trevise sur Paris et en tournée dans toute la France.   AUDE : Alix BLUMBERG.  Après une formation au Conservatoire Régional de Bordeaux en danse classique, Alix entre aux Cours Florent en 2011. À partir de 2013, elle travaille dans plusieurs  créations pour différentes compagnies, du théâtre de La Loge au théâtre de L’Odéon. En 2015, elle interprète le rôle de Garance dans «  Ni vu ni connu » réalisé par Lyes Salem pour les Talents Adami Cannes. Adepte des plateaux de tournage, Alix tourne aussi dans plusieurs pubs, clips, séries et courts métrages, tels que «  La Guerre des trones » avec le rôle d’Elizbeth 1ère ou « Il était une seconde fois » réalisé par Guillaume Nicloux.    TOURNAGE Nous aimerions envisager un tournage pour la fin septembre-début octobre à Paris. Aucune date n’est encore fixée mais le tournage est prévu entre 5 et 6 jours. Merci à tous ! LES CONTREPARTIES  De 0 à 49 euros : nom au générique.De 50 à 99 euros : nom au générique + affiche de la série. De 100 à 149 euros : toutes contreparties précédentes + les épisodes en avant première. De 150 à 200 euros : toutes les contreparties précédentes + invitation à la séance de projection en présence de l'équipe. Plus de 200 euros : toutes les contreparties précédentes + album photo du tournage.

32

1 865 €

37 %
Les derniers webserie

Les derniers webserie

Vous pouvez desormais nous aider à finir la saison 2 !  Les derniers est une série de documentaires courts, chaque épisode est la rencontre d'un des derniers survivants des camps, qui parle de son parcours pendant la guerre mais aussi de la vie après, la transmission et le monde actuel. Notre projet, indépendant, a pour l'instant été soutenu par l'institut Alain de Rotschild, la FMS et de généreux donateurs privés, grâce à eux, nous avons déjà pu produire une douzaine d'épisodes en France.  Plus nous aurons de moyens plus nous financerons d'épisodes. (Le budget d'un épisode est en moyenne de 5000 euros) Pour tout don supérieur à 10 euros, votre nom sera sur la page des remerciements lesderniers.org sur lequel la série sera en libre accès. Pour tout don de 100 euros votre nom sur le générique de fin d'un épisode (de 2 pour 200...) Pour tout don de 1000 euros vous êtes un des mécènes de la série et votre nom est au début d'un épisode (2 pour 2000...) Merci lus que jamais le temps presse.... Pour toute question, contactez nous  "The last ones" is a serie of short documentaries. In each episode we visit one of the last survivors of the concentration camps. They tell us about their story during WWII but also their life after and the present world. Our project is totally independant and is broadcast freely on our website www.lesderniers.org and on social medias. Our trailer has allready been watched over 115 000 times."The last ones" is financed by foundations and philantropists. Each episode costs around 5000 euros, the more money we raise the more episodes we ll be able to produce, hopefully internationally. So far we did 12 and we are working on english subtitles. Contact us if you have any question through our facebook page.

269

37 J

86 %
Soutien au Festival Echos & Merveilles

Soutien au Festival Echos & Merveilles

FESTIVAL ECHOS & MERVEILLES - CAGNOTTE DE SOUTIEN PRÉSENTATION RAPIDE DU FESTIVAL : Créé en 2016 comme une 'Soirée Médiévale Fantastique', le Festival Echos & Merveilles s'est rapidement imposé comme un rendez vous incontournable des cultures médiévales et fantastiques en Occitanie.  Fondé par les musiciens du groupe Neko Light Orchestra, et organisé par les bénévoles de l'association "Echos & Légendes", le festival n'a cessé de s'étendre et de repousser ses limites d'années en années, en proposant toujours plus d'animations, de concerts, d'artisans authentiques dans son marché artisanal, de rencontres, d'auteurs... Le Festival est scindé en deux parties : les concerts du soir (payants) dans la grande salle du Bascala à Bruguières, et le 'Village des Légendes', festival de jour gratuit et ouvert à tous sur les 5 hectares du parc de la base de loisir de Bruguières, devant la salle de concert. LES FAITS : ► Le Festival 2019 a été victime d'un vol massif d'argent liquide pendant l'édition, à hauteur de plusieurs dizaines de milliers d'euros (quasi un quart du budget du festival)► Nous ne pouvons pas donner plus de détails, une plainte est en cours à la gendarmerie et une enquête va commencer, mais avec très peu de chance d'aboutir à quoique ce soit.► Le festival est quasi pas subventionné, et ne marche que grâce à l'énergie de ses bénévoles. LES CONSÉQUENCES : ► Absence de trésorerie pour finir de payer cette édition, à savoir les artistes, animations, prestataires qui attendent. LES SOLUTIONS D'URGENCE : ► Lancement d'une collecte Leetchi pour nous aider à nous remettre sur pied et pouvoir finir de payer le festival 2019► Ouverture de la billetterie de l'édition 2020 anticipée, avec PASS 3 SOIRS et PASS DIMANCHE 12 AVRIL 2020 ouverts, avec annonce de toute la programmation de ce jour là et sûrement 1 ou 2 groupes du samedi. MERCI à tous ceux qui pourront nous aider, même de manière symbolique, nous avons besoin plus que jamais de votre énergie pour traverser cette rude épreuve dont nous avons été victime. UPDATE : Nous allons envoyer des goodies du festival pour tous les dons à partir de 30€, dans la limite des stocks disponibles de tee shirts, mugs et autres merchandising dont nous disposons  L'Equipe du Festival Echos & Merveilles

290

11 620 €

58 %
Pour un nouvel album du groupe Soundkaïl

Pour un nouvel album du groupe Soundkaïl

J'ai décidé de créer une cagnotte (avec l'accord des membres du groupe) afin de pouvoir financer un nouvel album du groupe Soundkaïl (Dragon Davy et Artikal Mehdi). Leur premier album "Racaille Sound System" (2000) est pour moi le meilleur album ragga / hip-hop français de tous les temps, mais injustement méconnu. Depuis plus de 15 ans de carrière, Soundkaïl et Dragon Davy ont donné plus d'une centaine de concerts dans toute la France et en Pologne et collaboré avec plein d'artistes tels que Taïro, Soprano, Rohff, Daddy Mory, Big Red, Nèg' Marrons, Blacko, Lord Kossity, Nuttea, 113, Toma, WWO (groupe polonais), et beaucoup d'autres... site officiel :soundkail.fr  Merci à tous ! Pour les nouveaux donateurs qui ont participé à la cagnotte, merci d'envoyer votre confirmation de don que vous avez reçu pour qu'on puisse vous contacter. Pour nous contacter : contact @ soundkail.frOu laissez un message sur la page de confirmation de don. Pour les personnes ayant participé au financement du projet : •  5 € et + : une dédicace + des stickers•  10 € et + : un lien de téléchargement légal de l’album + une dédicace + des stickers•  20 € et + : 1 t-shirt + 1 CD dédicacé + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers•  40 € et + : 2 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers•  50 € et + : 3 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers•  70 € et + : une écoute en streaming des titres en avant première + 3 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers•  100 € et + : un accès vidéo des séances studio + une écoute en streaming des titres de l'album en avant première + 3 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers•  150 € et + : un accès vidéo live streaming des séances studio + une écoute en streaming des titres de l'album en avant première + 3 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de  téléchargement légal de l’album + des stickers•  500 € et + : une invitation au studio lors des séances d'enregistrement + une rencontre des artistes + un accès vidéo live streaming des séances studio + une écoute en streaming des titres de l'album en avant première + 3 t-shirts + 2 CD dédicacés + un lien de téléchargement légal de l’album + des stickers Pour les nouveaux donateurs qui ont participé à la cagnotte, merci d'envoyer votre confirmation de don que vous avez reçu pour qu'on puisse vous contacter. Pour nous contacter : contact @ soundkail.frOu laissez un message sur la page de confirmation de don.

92

10 886,59 €

Coffret CD anniversaire des 20 ans de Musique Millet

Coffret CD anniversaire des 20 ans de Musique Millet

BIENVENUE !   JE VOUS EXPLIQUE TOUT DANS CETTE PETITE VIDEO. CLIQUEZ ICI !  MUSIQUE MILLET ?  L'association Musique Millet soutient les lycéen.ne.s qui font de la musique au lycée Jean-François Millet à Cherbourg, en Normandie.Tous les ans, des générations d'artistes en herbe se succèdent, enregistrent des disques et se produisent en concert. Depuis 2000, près de 800 élèves ont fréquenté le groupe.      20 ANS, CELA SE FÊTE A l'occasion des 20 ans de Musique Millet, je vais réaliser une compilation des travaux d'élèves dans un beau coffret de 4 cds qui résumera l'histoire du groupe depuis sa création. Il sera accompagné d'un petit livret souvenir avec photos, anecdotes diverses, événements marquants, etc.  Prototype du coffret  SANS VOUS, RIEN N’EST POSSIBLE ! Mais pour réaliser ce coffret, j'ai besoin de votre soutien financier ! Voici une petite idée de ce que cela va coûter : Production de 1000 coffrets : 7 200€Mastering Studio : 1 400 €Droits d’auteur : 1 200€ TOTAL : 9 800€ Si les dons récoltés devaient dépasser la somme demandée, le surplus serait reversé à l'Association Musique Millet.  LES CONTREPARTIES Pour 5€ : la possibilité unique de prendre une photo dans le costume du concert 2016, 2017, 2018 ou 2019 Pour 15 € : le coffret qui vous attendra lors de la soirée exceptionnelle des 20 ans de l’option musique en mai 2020 Pour 25€ : le coffret envoyé à votre domicile + 2 badges « 20 ans de l’option musique Millet » Pour 30€ ou + : le coffret envoyé à votre domicile + 2 badges « 20 ans de l’option musique Millet » + 1 tasse personnalisée (photo de classe de l'année souhaitée + photo personnalisée) Pour mieux visualiser ces contreparties, n’hésitez pas à visionner la vidéo en haut de cette page. PENSEZ A NOUS ENVOYER VOTRE ADRESSE POSTALE POUR LES PARTICIPATIONS DE 25 EUROS ET PLUS !  POUR MIEUX NOUS CONNAÎTRE Rendez-vous sur ces liens : Notre site internet Notre chaine Youtube Medley de nos derniers concerts

141

4 616 €

47 %
AN TAN LONTAN

AN TAN LONTAN

BANDE ANNONCE : http://vimeo.com/301681473AN TAN LONTAN, film documentaire mi-fiction qui retrace la façon de vivre aux Antilles sur un siècle passé, de 1860 à 1960 par des mises en scènes de la vie quotidienne à la ville comme à la campagne avec l’insertion de films originaux d’époque. Tout commence par la vie dans les cases en « bois ti-baume ».Au début il n’y a pas d’eau courante, pas d’électricité, pas de voitures, pas de commerce …Vous vivrez aussi l’ambiance des marchés, des sorties de messe où domine la bonne humeur, tandis qu’un autre charme opère par la grâce et l’élégance des femmes et des hommes portant fièrement de magnifiques tenues traditionnelles.AN TAN LONTAN, c’est une véritable remontée dans le temps pour vous relater la vie passée pas si lointaine, un tracé historique jamais encore réalisé dans la Caraïbe.Après les repérages sur une année, vient la fabrication des décors, des costumes avec une équipe dynamique et passionné (une complicité hors norme). Pour le tournage ,l'acqisition de carrioles anciènnes fut incontournable, comme la collecte d'objets, de coiffes ...auprès des ancièns. Toute une histoire, des rencontres, des souvenirs indélébiles partagés avec chacuns.       Pour que notre passé ne sois pas une fin en soi, j'ai voulu mettre en valeur notre patrimoine qui nous permet peut-être d'apprécier la modernité ou de se souvenir avec philosophie du temps passé encore quelque peu présent pour certain et inconnu pour d'autre Aujourd'hui, le tournage du film est terminé après plus de deux années de travail (recherches historique et objets anciens, couture, création de décors... plus de 300 figurants). Il s'agit maintenant de passer au stade de la post-production (c'est à dire monter le film, faire l'enregistrement de la voix off en studio, mixage avec ingénieur du son, et faire des trucages vidéo principalement) cela demande un certain budget . Avec une petite contribution de chacun nous pourrions atteindre ce premier objectif de 9 016 €.Il manque pour terminer complètement le film un peu moins de 50 000 €. Par prudence, je pense qu'il est préférable de proposer un 1 er objectif de 9 016€ plus facile à atteindre en peu de temps et ainsi assurer l'avancement de la post-production du film.  Car on peux dépasser largement le  1er objectif, en doublant ou triplant la cagnotte de base et ainsi se rapprocher au maximun de la somme de 50 000 € afin de terminer complètement le film et sa diffusion.Et cela grace à votre  soutien à ce film monumental pour nous, pour  les jeunes et moins jeunes.  Le 1er objectif de 9016€ permettra de finaliser la post-production. Le 2 ème OBJECTIF serait de 30 268 € afin de faire l'acquisition de films anciens, une merveille !! 3 ème OBJECTIF et dernier de 8 142 €  avec votre contribution nous arriverons à laisser notre empreinte patrimonial pour des siècles à venir….. Un grand merci à vous tous pour votre soutien et participation.  http://www.patrickbaucelin.com http://www.facebook.com/patrickbaucelin

129

3 813 €

42 %
Le Jour J. - Court-Métrage

Le Jour J. - Court-Métrage

PITCHLes hauts gradés du dictateur J. se réunissent pour finaliser l’organisation de la cérémonie annuelle en son honneur. Ils n’avaient pas pensé à un détail qui viendra perturber l’avenir de chacun d’entre eux.  Durée  : 15 min.  Ce que je privilégie toujours au moment de créer quelque chose, c'est son accessibilité. Lorsque j'ai écrit et tourné mon premier très court-métrage (Je suis un rendez-vous, disponible sur YouTube https://youtu.be/Jr2cazHNqmw), ou quand j’ai écrit celui-ci, je me pose cette question :  « Comment délivrer ce que je veux, que cela soit pris au sérieux, tout en captivant tout le monde ». Il faut que cela soit attractif pour tous, de celui qui ne cherche juste qu'à se divertir, à celui qui cherche quelque chose de plus poussé, dans le fond comme dans la forme.Des films « politiques », on en voit de toutes sortes. Ce que je veux absolument éviter, c'est le film bardé de grands discours, à la limite du documentaire. Non pas que je n'aime pas ce style, mais il est inapproprié pour ce que je compte faire et ne va pas dans la lignée de ma recherche créative.  Je souhaite du coup administrer à cette réunion politique, à ce Jour J. un côté plus viscéral, un côté plus rock. Je suis parti de morceaux de musiques tels que « Believer » d'Imagine Dragons et « Jumpsuit » de Twenty One Pilots, qui seront d'ailleurs les bases de mon prologue, pour ensuite dérouler tout au long du film un côté hargneux et accrocheur, le rock est plutôt connu pour distribuer de l'énergie, et va rythmer cette première partie, mystérieuse et énergique. Jamais nous ne verrons le visage des protagonistes arriver au bureau.   Pour la suite, je suis parti lorgner plus du côté du thriller, qui marche avec le rock. Je veux marquer une opposition qui se verra à l'image : le côté ordonné et « propre » des personnages et des lieux qui va contraster avec la photographie froide, menaçante voire « sale ». Tout chez les personnages doit être organisé : les costumes, les emplacements des objets jusqu'à la parole. Je leur ai donné un phrasé plus « écrit », plus théâtral on peut dire, moins réaliste (après tout, les politiciens apprennent des textes écrits avec de belles envolées lyriques et composent des personnages). D'apparence, ils sont irréprochables, l'image montrera l'autre côté. Une idée à la Gone Girl ou d'autres films de David Fincher, avec une imagerie oppressante. Je veux que le spectateur soit pris dans cet étau et ne soit relâché qu'à la fin, d'où l'utilisation fréquente de gros plans ou d'insert, en opposition avec des plans plus larges pour englober tout les protagonistes dans cette mésaventure.  Chacun évidemment y verra ce qu'il voudra, mais pour moi, il s'agit de montrer que tout est cyclique, que le temps n'y change rien et que les requins d'hier sont ceux d'aujourd'hui. Tous les mêmes, venant tous du même endroit, d'où l'approche avec le thriller et la tension permanente, quasi palpable. On a beau « dire » mais dire n'est pas faire. Pour moi le temps fait tout. Il apporte comme il n'apporte rien.  Voici donc mon approche pour ce Jour J. que ce soit pour l'aspect visuel et attractif que pour ce que je souhaite dire et montrer. Et c'est donc là que vous allez intervenir.  Un court-métrage est toujours couteux. Il y a tant de paramètres comme le défraiement de toute l'équipe, la location du matériel, les lieux de tournages qui ne sont pas toujours gratuits, le montage (toujours avoir un bon monteur avec soit !), la promotion (le film a pour but de tourner dans des festivals). Voilà donc pourquoi, dans le but de produire un court-métrage de qualité, j'ai besoin de réunir cette somme. Je n'exige pas un minimum de participation, c'est vraiment à votre bon coeur.  Toute l'équipe du Jour J. compte sur vous. Je compte sur vous.Merci à tous d'avance ! Paul GoulhotScénariste et Réalisateur du projet.

140

2 850 €

89 %
AIDE MOI À FINANCER MON PREMIER FILM !

AIDE MOI À FINANCER MON PREMIER FILM !

'Chères toutes, Chers tous, Famille, Ami(e)s, Copains, Copines, Drôles,  J'ai besoin de votre soutien pour réaliser mon premier court-métrage, Nous sommes deux drôles, que je vais tourner à Bar-le-Duc du 23 au 30 septembre 2019.  D'abord, l'histoire.        « Thomas va quitter Bar-le-Duc à la fin de la nuit. C’est la ville qu’il a toujours connue. Il passe cette dernière nuit avec son ami de toujours, Lucas. Leur imaginaire est nourri de films de gangsters. Ensemble, dans la petite voiture de Lucas, ils rejouent ces scènes qui les ont marqués adolescents. Leurs jeux complices leur font oublier un temps ce départ. Mais Thomas n’est déjà plus tout à fait là. Lucas, qui aimerait que ce temps de l’amitié dure toujours, a du mal à accepter cette séparation. » Ensuite, le budget. Ce film sera tourné de nuit avec une petite équipe de dix bénévoles qui sortent pour la plupart de l’ENS Louis Lumière. C’est un tournage ambitieux et exigeant qui nécessite des moyens techniques et logistiques conséquents : caméra professionnelle, optiques, éclairages, matériel de prise de son, transports, défraiements, régie. J’ai donc besoin de votre aide pour réaliser ce film dans les meilleurs conditions possibles.  Votre aide m'est précieuse car c’est un budget très serré. J’aimerais atteindre pour cette collecte 4000 euros. Cette somme me permettra de réaliser le budget prévisionnel de ce tournage qui s’élève à 7000 euros. J’ai déjà 3000 euros (mes économies et mon école).  4000 euros que je vais répartir de la façon suivante :    Ce film est produit dans le cadre de l’association « Nous sommes deux drôles Production ». Il sera donc possible pour ceux qui le souhaitent d'obtenir un reçu fiscal pour une réduction éventuelle d’impôt. Grands donateurs, n’hésitez pas ! À vos calculettes ! Les petites ruisseaux font les grandes rivières… … et les grandes rivières font les grands fleuves. Si grâce à votre aide nous dépassons ces 4000 euros, je pourrai utiliser cet argent supplémentaire pour la post-production de mon film (montage-son, mixage, étalonnage, DCP).  Au cas où...Je recherche une maison pouvant accueillir 10 personnes à Bar-le-Duc (location ou prêt généreux). Vous pouvez me joindre au 0640283761.  Je vous remercie chaleureusement, et vous quitte en chanson, avec l’espoir de pouvoir vous inviter à la projection de mon film. Nous sommes deux drôlesaux larges épaulesDeux joyeux banditsSachant rire et battreMangeant comme quatreBuvant comme dix Quand buvant des litresNous cognons aux vitresDe l'estaminetLe bourgeois difformeTremble en uniformeSous son gros bonnet Nous vivons en sommeOn est honnête hommeOn n'est pas mouchardOn va le dimancheAvec Lise ou BlancheDîner chez Richard Nous vivons sans gîteGoulûment et viteComme le moineauHaussant nos capricesJusqu'aux cantatricesDe chez Bobino La vie est diverseNous bravons l'averseQui mouille nos peauxToujours en riboteAyant peu de botteEt point de chapeau Nous avons l'ivresseL'amour, la jeunesseL'éclair dans les yeuxDes poings effroyablesNous sommes des diablesNous sommes des dieux.Les Tuileries, Colette Magny  Arthur BART et toute l’équipe

73

4 955 €

82 %
MARTIN EDEN le film

MARTIN EDEN le film

Bonjour à tous !Bienvenue sur la cagnotte du projet de film Martin Eden !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite. Il y a de nombreuses contreparties !* Tous les paiements sont sécurisés.Merci pour votre soutien ! VOIR LA VIDEO DE PRESENTATION !https://www.youtube.com/watch?v=1ahIGJoKobI Martin Eden, le filmJe suis Soufiane Adel, j’ai 37 ans, 3 enfants de 11 ans, 8 ans et 20 mois. Je suis designer et réalisateur.J’ai réalisé 11 courts-métrages et un long-métrage documentaire.  La volonté de porter à l’écran Martin Eden remonte à 2007, lorsqu'on je suis tombé sur ce livre. « Tu vas voir tu vas te reconnaître, m’a t'on dit ».J’ai commencé la lecture, sans relâche, je lisais le livre sous la couette avec une lampe de poche. A la fin de la lecture, j’ai voulu l’adapter.Je me suis réveillé, dit qu’il fallait que je me décide à gravir la montagne.J’ai besoin de votre soutien, pour mener à bien ce projet.Mon projet de film Martin Eden est une adaptation contemporaine, Il raconte l’histoire de Martin un jeune homme d’une trentaine d’années dont l’activité principale est de travailler en Intérim sur des chantiers de dépollution industrielle. Un soir après un gala de boxe anglaise, il intervient dans une agression à la faveur d’un jeune gars, s’interposant à la rixe. Le garçon qu’il a sorti de là, Arthur, l’invite chez lui pour le remercier. Là Martin découvre un autre monde, jusque là inaccessible pour lui, celui de la grande bourgeoisie, il découvre un cadre raffiné, des gens cultivé. Il rencontre la sœur d’Arthur, Louise, immédiatement sous le charme, Martin décide de la conquérir par les livres.Ce film est un film d’amour, un film sur la rencontre de deux personnes que tout oppose qui vont se trouver, rendre possible une vie faite de dépassement, de risque, de passion. D’un amour qui a grandi mais qui sera rattrapé par la condition de ses héros.C’est un film sur l’ascension social, le déclassement et la désillusion que cela peut entraîner.Martin brave, se dépasse, se jette a corps perdu dans cet amour, rattrapé par sa condition et son environnement. Le filmSynopsis :Martin, 30 ans, boxeur – manutentionnaire sauve la vie d’Arthur Morse. Arthur l’invite chez lui, Martin tombe amoureux de sa sœur, Louise. Elle lui prête un livre, premier témoin de leur rencontre. Louise est un monde que Martin ne connaît pas, un monde merveilleux qu’il décide soudain de conquérir. Note d'intention C’est beau l’amourL’amour est plus fort que tout.Oui l’amour fait que des hommes et des femmes déplacent des montagnes pour s’aimer.Mais lorsque l’amour cesse, les émotions sont exacerbées ; les relations et les sentiments s’expriment alors plus violement.L’amour m’a porté dans le livre de Jack London, Martin Eden.Il m’a saisi dans ce qui m’a intimement construit.J’ai pensé à ce qui faisait mon ciment : la lutte dans la pauvreté, mon rapport aux classes sociales, ma soif d’accéder à la connaissance et au savoir. La curiosité, l’envie d’être meilleur et le désir de m’intégrer dans la société française. Moi, né en Algérie, et arrivé en France à l’âge 8 ans. La vie comme une aventure humaine.Cette belle histoire m’a traversé. Soudain, étaient mis en mots mes rêves d’enfant : la passion, l’éthique. Ce récit n’est pas uniquement tragique, mais il est aussi puissant et attachant. Il donne envie d’aimer, d’y croire encore.Louise et Martin ont la chance de se rencontrer, de se trouver. Martin est comme touché par la grâce de cette jeune femme. Amoureux, il laisse parler son désir et son cœur : « Oh Shakespeare et toi Dante, il peut naître un poète ». (Sonnet de Mallarmé)Ce personnage m’a profondément ému par sa noblesse de cœur et d’être.Un homme touché par une femme qui révèle en lui tous les possibles.J’ai compris quel impact avait eu sur moi le personnage de Martin Eden.Impact sur un enfant immigré, fils de prolétaire, qui a grandi dans le manque d’argent et aussi la peur familiale d’un mouvement vers l’inconnu.Ce livre m’a fait comprendre l’amour et ses erreurs. C’est ce qui me touche avec cette histoire, un conte américain impossible, une tragédie toujours moderne. Une course effrénée de l’amour et de ce que cela change chez les hommes et les femmes.Un conte contemporain dans la France plurielle. La passion : J’ai choisi le cinémaIl m’a fallu dix années de travail. Je l’ai adapté d’abord de façon mécanique, puis de façon scolaire, avant de revenir il y a quelques mois à une écriture plus personnelle, plus intime, à une inspiration autobiographique. Mais aussi en étant davantage sincère sur le cinéma que j’aime et qui me poursuit : le cinéma que je voudrais faire grandir en moi, ici en France, à partir du Nouvel Hollywood, qui m’a formé.J’ai injecté dans le récit mes rêves, mes expériences et aussi tout ce qui me plaît dans la narration : l’action, l’aventure et la contemplation.Ces personnages sont universels, ils sont chacun d’entre nous, à la fois tout et peu.Martin est un être dont l’esprit éclot ; il devient un Animal Politique.Je voulais qu’il reflète nos forces et nos faiblesses. Pouvoir et TransfertMartin est plongé dans un quotidien figé dans le travail en Intérim, l’argent compté à l’euro près, sans saveur ni découverte. Un personnage sous influence et qui a grandi dans l’oppression sans jamais se poser de questions. Soudain, la rencontre avec Louise, le livre de Baldwin, vont lui offrir la possibilité de saisir autre chose. Il accède au transfert social par le savoir, il élabore ses propres outils critiques et d’observations. Martin développe une intuition sensible pour prendre place différemment dans le monde. Il devient lui, prend conscience de son corps, de son regard et de son cœur.L’évolution de Martin que le cinéma peut faire émerger, en filmant les chantiers de dépollution à l’ère post industrielle, d’immenses décors dans lesquels les corps ne sont que des Lego au milieu de vastes étendues de terre et de béton. Je vais filmer la réalité de la banlieue et sa beauté avec Frédi, Yasmina; Martin avec ses collègues au travail, sa relation singulière à Cassandre.Je veux me concentrer sur l’histoire d’amour, l’union et la désunion de ce couple dans l’intimité, le corps de l’un contre l’autre, les échanges dans les jardins et la cohabitation en groupe chez les parents de Louise et dans la famille de Martin.Je veux faire naître mon cinéma, un cinéma issu de ma double culture et de ma double langue, à la croisée des chemins. Aller de l’avant Mon cinéma s’invente encore pendant la préparation, le repérage, le casting et l’aventure s’enrichit toujours au moment du tournage. Extrait des deux premières pages du scénario Mon Parcours cinématographiqueJe suis né en 1981 en Algérie et je suis arrivé en France à l’âge de huit ans.C’est en entrant à l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (l’ENSCI), que je découvre le cinéma. Toute mon enfance, je me suis nourri des films du Nouvel Hollywood. A 20 ans, je rencontre le néoréalisme italien et le cinéma expérimental. J’amorce alors une longue cinéphilie, autodidacte, motivée et passionnée. En 2004, je décide de filmer mon père. Je lui demande de rejouer une scène que l’on a vécue ensemble. Le tournage dure une soirée, de 20h00 à minuit : ce sera mon premier court-métrage. Dans un style direct, caméra au poing, Nuits closes raconte l’histoire de deux enfants qui cherchent leur père de bistrot en bistrot dans les rues de Champigny. Le film obtient deux prix au Festival CinéSept à Jussieu et mon père Kamel Adel obtient le Prix du Meilleur Acteur au Festival de Boulogne-Sur-Mer. Le film est aussi sélectionné dans de nombreux festivals parmi lesquels Clermont-Ferrand, en Italie et en Espagne. En 2017, le film obtient le Prix Qualité du CNC. En 2006, je réalise La Cassette, un documentaire dont la matière principale est une cassette audio de correspondance entre mes grands-parents restés en Algérie et ma mère nouvellement arrivée en France en 1989. Ce film sonore avec un écran noir et des sous-titres en Français, invite le spectateur à fabriquer ses propres images. Il est soutenu par l’aide à la post-production de la Région Ile-de-France et par l’Acsé. La Cassette reçoit le Prix du Jury et le Prix du magazine Mouvement au 10ème Festival Bandits-Mages de Bourges, il est également sélectionné dans de nombreux festivals dont les Écrans Documentaires d’Arcueil et Les Escales Documentaires de La Rochelle. En 2007, je réalise un film produit par le GREC (Groupe de Recherche et d’Essais Cinématographiques), Kamel s’est suicidé six fois, son père est mort. Le film est un huis clos en deux parties sur la mort de mon grand-père en soins palliatifs et le rituel funéraire musulman. Les cadres et le montage s’inspirent d’un voyage à Florence et de tableaux de la Renaissance, de Fra Angelico et Botticelli. Il a obtenu le Prix du court-métrage aux Écrans Documentaires d’Arcueil et le Grand Prix au Festival du court-métrage Bandits-Mages. Il a été doublement sélectionné au Festival de Cannes en 2008, à la Quinzaine des Réalisateurs et à l’ACID, et dans de nombreux festivals internationaux. Après cette trilogie autobiographique, je coréalise avec Angela Terrail en 2009, Sur la tête de Bertha Boxcar, l’histoire de Johnny Johnson (Reda Kateb), jeune banlieusard qui, dans une casse automobile, transforme des carcasses en sculptures et croise le chemin d’une jeune femme, Mellaz (Judith Chemla). Le film est préacheté par Arte France, avec l’Aide de la Région Centre et la contribution financière du CNC. En parallèle de l’adaptation contemporaine du roman de Jack London, Martin Eden, je réalise, en 2013, Go Forth, un long-métrage documentaire où, à travers le portrait d’une femme de 79 ans, Taklit Adel (ma grand-mère née en Algérie et vivant en France depuis 60 ans), se noue à la fois le fil de la petite et de la grande Histoire et l’exploration de la banlieue et de ses grands ensembles. Pour ce film, j’utilise un nouvel outil pour filmer la banlieue parisienne : un drone équipé d’une caméra. Le film a été sélectionné au Cinéma du réel, au Biografilm Festival à Bologne, au Festival du nouveau cinéma de Montréal, au Cinemagrante de Buenos Aires, à l’Alternativa à Barcelone, à Lussas. Mon exploration de formes fictionnelles d'auto-filmage se poursuit avec Vincent V., un film dispositif tourné en un plan séquence par an pendant 10 ans, de 2005 à 2015, le film reçoit en 2017 le Prix Qualité du CNC, puis je réalise Les bonnes, tourné en une nuit. Je réalise ensuite un film mêlant dance contemporaine et mouvements du corps au ralenti : Je suis Martin Eden, une micro adaptation de Martin Eden sorti pour le centenaire de la mort de Jack London. En 2017, je mets de nouveau en scène mon père dans une fiction adaptée d’une nouvelle de Jack London « A piece of steak », La Faim, puis dans un essai : La lumière tombe. En équipe Je participeMERCI Martin Eden ! Ca me va droit au coeur ! Lien du film "La Faim"5 €Vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak »Je participeMERCI ! Votre nom sur le site internet du film ! Ca me va droit au coeur !10 €Votre nom apparaît sur le site internet du projet martineden.fr et sur la page Facebook du film ! Vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak ».Je participeBADGE 1 Martin Eden !15 €Un badge je soutiens Martin Eden avec l'illustration de David Juillard et la typographie de Pierre-Emmanuel Meunier et vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak ».   Je participe3 CARTES POSTALES Martin Eden ! Soutien immense, merci !20 €3 cartes postales illustrées par David Juillard et vous recevez immédiatement le lien de mon dernier court-métrage de fiction « La faim » adapté de la nouvelle de Jack London « A piece of steak »Je participeUN TOTE BAG SERIGRAPHIE MARTIN EDEN25 €Un Tote Bag MARTIN EDEN sérigraphié à la main !Je participeAvant-première du film Martin Eden !30 €Invitation à une avant-première du film en présence de l'équipe du film.Je participeUN SWEAT SERIGRAPHIE MARTIN EDEN !80 €Un sweat sérigraphié Martin Eden  Je participeUN TEE-SHIRT SERIGRAPHIE MARTIN EDEN !50 €Un tee-shirt 100% coton sérigraphié Martin Eden ! Je participeUNE VESTE BLEU DE TRAVAIL BRODE MARTIN EDEN !180 €Une veste bleu de travail 100% coton brodé Martin Eden Je participeSoirée de Gala Couscous Martin Eden !150 €Vous êtes invité(e)s à une soirée, pour le lancement de la préparation du film. Vous dégusterez le délicieux couscous de ma mère, et vous pourrez échanger avec le réalisateur, et toute l'équipe du film.  Je participeACTION Martin Eden : Participer à la figuration du film !250 €Une invitation a participer à la figuration du film ! Vous passez la journée avec nous, et déjeunez avec toute l'équipe du film.    Je participeUN TOTE BAG MARTIN EDEN BRODE A LA MAIN !50 €Un tote bag Martin Eden brodé à la main !Je participeART - AFFICHE ILLUSTREE N&B Martin Eden numérotée et signée45 €Une affiche impression numérique N/B (40x60cm) de David Juillard numérotée et signée par l’illustrateur et le réalisateur (le nombre d’affiche tirée sera égale au nombre de contributeur).            Je participeART- GRAVURE N&B ou COULEUR Martin Eden300 €Une gravure N/B ou en couleur d’une affiche de David Juillard numérotée et signée par l’illustrateur et le réalisateur. Et bien d'autres contreparties sur le site martineden.fr À quoi servira la collecteCette somme, va me permettre de préparer et tourner le film.

70

5 160 €

3 %
Regards croisés sur la guerre d'Algérie

Regards croisés sur la guerre d'Algérie

Bienvenue sur cette cagnotte !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Merci à tous !  LE PROJET :  « Regards croisés sur la Guerre d’Algérie» , est  un documentaire  (de 45/50  minutes) sur des hommes, qui de part et d’autre de la Méditerranée ont pris part à ce conflit.  Près de 60 ans après ces faits, quelques-uns lèvent le voile sur cette histoire commune. Marcel Yanelli, Mouloud Louhi sont de ceux-là.  Marcel Yanelli : après avoir édité en 2017, son journal de bord, durant les 14 mois passés en Algérie, il a accepté de témoigner, face caméra pour dit-il : « libérer la parole : les trous dans la transmission de l’histoire, sont des traumatismes à venir, et là, les non-dits sont partout » En 1960, des jeunes appelés sont partis faire une guerre,  peu conscients de la partie qui se jouaient entre la France et l’Algérie qui se voulait libre et indépendante. Certains sont revenus, brisés. La loi du silence faisant ensuite son œuvre.  Mouloud Louhi : son propos apporte un témoignage éclairant sur la situation des Algériens sous l’occupation Française et la lutte qui a été menée par le peuple Algérien pour sa liberté. A ce regard croisé, sur cette période, nous avons souhaité faire témoigner les enfants et petits-enfants de ces deux protagonistes : comment la transmission de cette histoire a été évoquée, dans quel contexte et quels enseignements ils en ont tirés.   Coût du projet :  Un tel projet demande un financement : les archives, les frais d'enregistrement de commentaires, les droits musicaux  ... et le mode de diffusion que nous souhaitons le plus large possible, impliquent un coût important dans ce domaine.De plus, le montage (effets spéciaux, mixage, conformation et étalonnage) de ce film nécessite des heures de travail à rémunérer. https://www.youtube.com/watch?    Un montant de 9500 € est donc nécessaire pour financer l’ensemble du projet.   Par avance, nous vous remercions de votre contribution financière !

74

4 765 €

50 %
Soutien à l’ALTHERAX, dernière salle de concert privée à Nice

Soutien à l’ALTHERAX, dernière salle de concert privée à Nice

Amis, musiciens, spectateurs et passionnés de musiques, nous avons besoin de votre soutien !Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.* Chacun participe du montant qu'il souhaite.* Tous les paiements sont sécurisés.Parlez-en et Partagez autant que vous pouvez (réseaux sociaux, presse, webzines, connaissances etc ...).Merci à tous ! Pourquoi avons nous besoin de votre aide : Comme vous avez pu le remarquer, il y a eu plusieurs annulations d’événements ces dernières semaines.En effet la mairie nous a demandé, provisoirement, de ne plus accueillir de concerts. Et cela à cause de notre propriétaire et du cabinet de gestion immobilière qui ne nous répond pas depuis 2 mois concernant l'ouverture obligatoire d'une issue de secours supplémentaire, que le dit propriétaire a l'obligation de faire ou du moins d’en autoriser les travaux.  Nous avons mobilisé notre syndicat, le Groupement National des Indépendants et leurs conseils juridiques afin de débloquer la situation. Nous sommes également en relation avec divers services de la Mairie de Nice, qui se montrent tous bienveillants à notre égard, afin d’étudier toutes les solutions possibles.Pour le moment il n’y a pas de recours à court terme. Nous allons entamer des procédures juridiques afin de contraindre le syndic et le propriétaire à, au moins, nous répondre et autoriser les travaux d’ouverture de cette issue de secours. Le local dont nous payons un loyer + charges + taxe foncière de quasiment 4000 € par mois, soit environ 48000€ par an, n’est donc pas aux normes, mais ces loyers sont tout de même réclamés par le syndic et le propriétaire. Et cela ne prend évidement pas en compte les autres frais fixes (assurance, électricité, achat de matériel, cabinet comptable, licences etc ...).L’ouverture d’une issue de secours ne représente que quelques milliers d’Euros tout au plus en fonction de l’emplacement choisi et de la porte installée. Des travaux sont également entrepris actuellement afin de se mettre en conformité avec la législation des Etablissements Recevant du public, très stricte : diverses études (documents d’autorisation de travaux, études acoustiques, études électriques ...), modification d’une réserve technique, amélioration du système d’alarme etc ... Ces travaux sont chiffrés entre 10 000 et 15 000€. Même si personne ne se plaint du bruit, qu’il n’y a jamais eu le moindre incident etc ... c’est obligatoire. Nous comptons bien régler la situation courant Mars afin de reprendre au plus vite les concerts. Pour cela nous avons besoin de vous ! Ci dessous une pétition de soutien destinée à démontrer que l’ALTHERAX est un acteur important du tissu culturel de la Côte d’Azur et une cagnotte Leetchi dont le montant sera destiné à nous aider à financer les frais de justice (procédures entamées contre le propriétaire et le syndic), ainsi que les travaux. Après avoir mis tout ce que nous possédions dans cette entreprise culturelle, nous avons besoin de votre soutien. Ici il n’y a pas de subvention, ni aucun argent public, tout est auto-financé. Signez la pétition de soutien : Aidez nous avec la cagnotte LEETCHI :

106

2 937 €

29 %
An artist's journey  /  Périple d'un artiste

An artist's journey / Périple d'un artiste

(En Francais en dessous) An artist's journey: a shared spirit, beyond the imageOverall budget of 4000 € I am ready to leave all the month of next June, with a truck ( 12m3) rented and loaded with a large number of my Artworks (Paintings, sculptures, installations realized between 2010 and today).My project is to go to solicit directly to Europe, art galleries, cultural centers, patronesses ... Some places seem to lead this current climate of Art today, this varied contemporary Art with many galleries that I would love to see directly through a journey of more than 4000 km.I plan to go through :Puivert -> Marseille -> Monaco -> Venice -> Basel -> Zurich -> Lucerne -> Berlin -> Dusseldorf -> Luxembourg -> Lyon -> Puivert.Why am I doing this?Recently twice I took the initiative to go to see places of Art to present them directly my creations. And twice there has been an opportunity for real connection, a shared mind beyond images, beyond the object. I do not want to be just a PDF document, a virtual image, a folder on a stack or an information storage routine ... so I'm leaving! ..I would love to share the profound vision of this journey, which pushes me to make a video-film, a film that speaks about the condition of a devoted artist, proletarian and living in an isolate village, a film about this reality, this necessity of an artist to go to the unknown, to show up, to blend with '' the preoccupied landscapes and those, indefinite''. Christophe Souques.site web:  https://www.christophesouques.com/ Périple d'un artiste: un esprit partagé, au-delà de l'image Budget global de 4000 €  Je suis prêt à partir tout le mois de juin 2019, avec un camion (12m2) loué et qui sera chargé d'un grand nombre de mes œuvres ( séries de peintures, sculptures et installations réalisées entre 2010 et aujourd'hui). Mon projet est d'aller démarcher directement en Europe, des galeries d'Art, des centres d'Art culturel, des Mécènes... Certaines places qui possèdent et semblent diriger ce climat actuel de l'Art et j'aimerais aller les voir directement lors d'un périple de plus de 4000km.Le parcours :Puivert->Marseille->Monaco->Venise->Bâle->Zurich->Lucerne->Berlin->Dusseldorf->Luxembourg->Lyon->Puivert Pourquoi je fais ça ?Récemment par deux fois j'ai pris l'initiative d'aller voir des lieux d'Art pour leur présenter directement mes créations. Et par deux fois il y a eu une opportunité de réelle connexion, un esprit partagé au-delà des images, au-delà de l'objet. Je ne veux plus n'être qu'un document pdf, une image virtuelle, un dossier sur une pile ou encore une routine de stockage d'informations.....Alors je pars !...J'aimerais partager la vision profonde de ce périple, qui me pousse à réaliser un film-vidéo, un film qui parle de la condition d'un artiste dévoué, et habitant un village isolé, un film sur cette réalité, cette nécessité d'aller vers l'inconnu, de se mettre à nu, de clarifier sa situation avec le monde, de se fondre aux ''paysages préoccupés et ceux, indifinis.'' Christophe Souqueshttps://www.christophesouques.com/

81

3 381 €

84 %
La Journée de la Teuf 2019 - Manifestation revendicative et festive !

La Journée de la Teuf 2019 - Manifestation revendicative et festive !

Communiqué - La Journée de la Teuf 2019 // L'année 2019, partout en France, est marquée par le désir du peuple de se faire entendre, de revendiquer un monde meilleur, de dénoncer les injustices et de les condamner! Cette année encore, notre mouvement subit les sévisses d'un système qui se dit démocratique, mais qui semble en oublier les principes fondamentaux. Violences, saisies, injustices à l'encontre d'un mouvement CULTUREL, PACIFISTE ET RESPONSABLE! 30 ans après les premières Free le message résonne encore: autogestion, respect de soi, de l'autre, de la nature. Des valeurs humanistes et essentielles avec en réponse toujours plus de réprimandes contre les organisateurs et les participants! On ne doit rien lâcher contre la répression que nous subissons!L'état a rompu le dialogue depuis longtemps mais nous n'allons pas en rester là! La bataille continue et nous la mènerons pacifiquement, cette année encore dans la joie et le respect à l'occasion de la Journée de la Teuf le 18 mai prochain!Cette année encore nous allons nous rassembler sur une grande place publique de la capitale pour manifester notre amour pour la culture Free et faire découvrir aux curieux la poésie de notre mouvement!Au Programme:-Prises de paroles/Débats/conférences-Initiation au Live machine-Atelier montage de caissons/Initiation aux notions de bases d'acoustique-Scène Djs & Livers-Associations de Réductions des Risques (RDR)Si vous souhaitez participer à l'organisation de cette manifestation, en tant que volontaire, ou pour proposer un projet de stand, ou autres idées, contactez nous à l'adresse mail renseignée dans la description de l'événement facebook.Pour financer cette manifestation, nous mettons à nouveau en place un système de Crowdfunding (cagnotte) où vous êtes libres de donner ce qui vous semble juste. Nous avons jusqu'au 18 Mai pour parvenir à l'objectif de 2100€ ce qui rembourserait une bonne partie des frais et ferait la démonstration de notre unité!Nous comptons énormément sur votre générosité pour atteindre cet objectif!Si la manifestation génère des bénéfices, ils seront aussitôt reversées au Fond de Soutient Juridique (FSJ).Il est essentiel que vous soyez là avec votre sourire, votre bon esprit, vos belles idées pour que cette journée se passe pour le mieux et que nous puissions leur montrer que nous sommes responsables, organisés et respectueux !L'ensemble de la manifestation est organisée grâce au volontariat des sound systems, tous les encadrants et artistes sont bénévoles! Cependant tout cela va générer des frais incontournables: 800€ de locations de camions + essence1000€ déplacements et logement des artistes100€ Essence des groupes électrogènes 200€ Consommables et frais divers (location de talkie-walkie, rubalises, sacs poubelles, etc )

121

1 470 €

70 %
LES GUNNS HABITENT AU 43 - Chronique d'une famille ordinaire

LES GUNNS HABITENT AU 43 - Chronique d'une famille ordinaire

La Compagnie TERALUNA existe depuis 2000. Elle est dirigée par Sébastien Barberon, à la fois auteur, metteur en scène et comédien.  Le Projet - Spectacle dédié à la jeunesse et à leurs parentsAprès Ponnyboy Forever, pièce pour onze personnages, écrite en 2017 et mise en scène la même année, Sébastien Barberon poursuit son travail d’écriture sur le thème de la cellule familiale.La famille est à la fois un espace intime et social. C’est un système. Et pourtant, la famille reste une notion bien subjective, parce qu’elle nous renvoie à nos représentations personnelles. Elle est aimée autant qu’haïe, subie autant que chérie, désirée autant que niée. Elle est le lieu des fantasmes, des légendes et des contradictions. Il s’y vit des évènements qui dépassent le visible, le tangible et c’est en cela aussi que la famille est captivante. Parce qu’elle est le lieu de tous les conflits, de toutes les crises et de tous les apprentissages.Raconter une famille, c’est raconter la famille. C’est raconter sa famille. Peu importe le lieu et le temps. Nous sommes tous le fils de, le frère ou la sœur de… A ce titre, nous sommes concernés à chaque moment, parce que nous avons peut-être traversé ou assisté à des évènements similaires. La pièce suit l’itinéraire d’une famille ordinaire dans un temps fort de son existence. Elle raconte le moment de bascule qui survient lorsque les enfants s’apprêtent à quitter le foyer.Dans un quotidien toujours sur la brèche, avec une joie et une soif de vivre permanente, les personnages abordent sans complexes une suite d'événements qui les bouleversent, les projettent et les entraînent vers un ailleurs et un autrement. Les Gunns habitent au 43, comme une ode à la jeunesse et à leurs parents. Pour servir cette histoire, cinq personnages – Dallas, le père. Hannah, la mère. Et leurs trois filles, âgées de 17 à 23 ans : Jenny, Lily et Mily. L’action se situe dans la banlieue de Glasgow, dans l’Ecosse du début du XXIème siècle. Un projet qui a besoin d'un soutien Pour créer l’illusion et raconter cette histoire il nous faut habiller un espace et cinq comédiens.Alors concrètement... nous avons besoin d'un nouveau tapis de danse, de pendrillons (rideaux noirs) pour créer un fond de scène, d'une structure en aluminium pour tenir l’ensemble, et de quelques costumes. Ce décor deviendra le sol et les murs de la maison des Gunns. Pour remercier tous les donneurs nous préparons un moment particulier.Le projet est soutenu par la Ville de Besançon, le Département du Doubs, la Région Bourgogne Franche-Comté... et vous ! Le site de la compagnie www.compagnieteraluna.orgFacebook : Cie Teraluna Plus d’infos :Un projet qui a mûrit ...Après une résidence d'écriture à la Fraternelle de Saint-Claude (39), une semaine de dramaturgie à la Maison Copeau à Pernand-Vergelesses (21) et trois résidences de travail à la Friche artistique de Besançon (25), la sortie du spectacle se tiendra à Ornans en octobre 2019. AvecSur scèneNadine Berland, Eric Borgen, Sabrina Boukhenous, Charlotte Dumez et Sarah DevauxA la mise en scène et à l'écriture Sébastien BarberonRegard extérieur  Claire Marchal, psychologue de la familleA la lumière et au son Catherine Chavériat et Marc BarberonA la scénographie et aux costumesFlorence BruchonA la production Noémie Dorchies

63

2 355 €

67 %
Voyage scolaire du Maroni jusqu'à Paris

Voyage scolaire du Maroni jusqu'à Paris

Les élèves du club photo du collège Ma Ayie (Guyane) ont participé au concours photo organisé par la DAC de Créteil et la BNF. Le cliché qu'ils ont réalisé sur leur pirogue scolaire a reçu le prix coup de cœur du jury. Avec le projet "Du Maroni jusqu'à Paris", le collège Ma Aiye souhaite permettre aux dix élèves lauréats de ce concours de se rendre une semaine à Paris afin d'assister à la cérémonie de remise des prix et de découvrir les lieux culturels et artistiques de la capitale.Les fonds collectés grâce à cette collecte solidaire permettront de financer le projet, les déplacements et les découvertes culturelles et artistiques des élèves tout au long du voyage (musées, expositions, représentation théâtrale, cinéma, institutions culturelles...).L'établissement prend en charge les frais liés au déplacement aérien des élèves et des accompagnateurs.Afin de permettre la venue de tous les élèves, aucune contribution financière ne sera demandée aux familles.  Quels objectifs pour nos élèves ?1) leur permettre d'accéder à une ouverture culturelle unique. L’organisation d’un voyage scolaire à Paris constitue évidemment une occasion unique d’ouvrir nos élèves à un univers culturel et artistique sans commune mesure. Un séjour de plusieurs jours sur place nous permettra en effet d’axer le projet pédagogique autour de la découverte de la diversité des lieux de culture et de création artistique de la capitale. Nous veillerons à ce que le programme du voyage permette la plus grande diversité culturelle : visite de musées (Le Louvre, Le Musée d’Orsay, Le Centre Pompidou d’Arts Modernes), de lieux historiques (Châteaux de Versailles, Paris historique, Assemblée Nationale) mais également d’espace de création artistique : représentation théâtrale, séance de cinéma, expositions…Cette ambition culturelle est d’autant plus forte qu’elle va s’adresser à un public d’élèves issus d’un territoire ou persiste une forme d’enclave culturelle due à l’isolement géographique (rappelons que la salle de cinéma la plus proche se situe à Kourou soit à… 264 km). Le voyage à Paris permettra donc de vaincre cette « distance d’isolement culturel » et tous nos efforts seront déployés afin que les élèves s’épanouissent culturellement grâce à un programme riche et diversifié. 2) Valoriser le travail et l’investissement de nos élèves. Ce prix vient récompenser une réalisation photographique réalisée par les élèves ainsi qu’une démarche artistique précisée dans la note d’intention co-rédigée avec les élèves et jointe à la photographie. Cette valorisation du travail de nos élèves contribuera à développer chez eux un sentiment d’estime de soi et de leur travail. La remise d’un prix et la réception du groupe des élèves par le jury du concours à la BNF constituera une reconnaissance réelle de leurs capacités de création et de réalisation. Ces éléments de valorisation et de confiance constituent des facteurs de persévérance et de réussite scolaire importants, notamment auprès d’un public d’élèves préparant leur entrée au lycée. Enfin, le contenu de la photographie ainsi que la prise de parole des élèves seront également l’occasion de donner de la visibilité et de valoriser, via un témoignage artistique, le territoire spécifique de l’ouest guyanais et les populations qui l’habitent. 3) Rehausser l’ambition de tous nos élèves. Ce voyage scolaire doit être mis en avant au sein de l’établissement afin de contribuer à rehausser l’ambition de nos élèves. Sans nier les difficultés sociales, géographiques ou linguistique que rencontrent notre public, nous pouvons utiliser ce voyage et cette distinction nationale pour promouvoir l’excellence et l’ambition auprès de tous nos élèves. Au retour du voyage, les participants devront développer une communication positive sur cet événement afin de diffuser une idée auprès de leurs pairs : les difficultés ne sont jamais des fatalités. L’investissement, l’envie, la création, le travail collectif sont autant de leviers qui permettent d’atteindre les sommets. Par sa nature tout à fait inédite et par l’opportunité qu’il représente, ce voyages scolaire nous semble donc être une occasion singulière de faire vivre, avec intensité, les missions et les valeurs de l’école de la République : contribuer à faire de nos élèves des citoyens épanouis et ouverts sur le monde.

62

2 075 €

Clip MALO

Clip MALO

C'est une première pour nous de faire appel à un financement participatif, crowdfunding, en bon français. Depuis la création du groupe en 2013, nous avons mené de nombreux projets jusqu’à leur aboutissement (2 disques, près de 400 concerts, résidences,…), sans demander d’aide ou de participation du public.Aujourd’hui, nous sentons que le moment est venu de nous offrir plus de visibilité à travers un CLIP et la promo qui va avec. C’est pour cela que nous faisons appel à vous, afin de pouvoir rester indépendants, libres de nos choix artistiques.En nous aidant dans la concrétisation de ce projet, vous nous apporterez donc un soutien moral et financier évident. L’idée est de tourner au minimum un clip - on espère même deux ou trois - et de le(s) promouvoir au maximum.Plus le montant obtenu sera élevé, plus nous pourrons réaliser des clips de qualité et les diffuser facilement. Alors, on compte sur vous, merci du fond du cœur !!                            La participation est libre, chacun donne ce qu’il veut. Il est de coutume dans le financement participatif d’obtenir une contrepartie liée au montant donné. Généralement, plus la somme est élevée, plus la contrepartie est conséquente (cela va des remerciements sincères à des concerts privés, en passant par des affiches, des disques, etc.).Cette idée nous gêne car tous les dons nous seront utiles et on sait bien que les petits ruisseaux font les grandes rivières.Alors, avec Malo, nous préférons vous mettre toutes les contreparties à disposition, vous choisirez celles qui vous tentent le plus ! Nous pouvons vous proposer, en retour et en remerciements : - le(s) clip(s) en avant-première- autocollants, affiches, carte postale- notre disque Malo en version physique ou numérique- notre disque Malo chante Brassens en version physique ou numérique- des nouveaux morceaux en avant-première- des invitations à nos concerts- un coup à boire, un repas Evidemment, pour tout ce qui passe par des envois postaux ou tout ce qui nécessite des frais, des déplacements, il faudra juste s’assurer que Malo n’y soit pas de sa poche. Oui, parce que sinon, ça ne sert plus à grand-chose ce crowdfunding    Il y a une chanson dont on nous parle systématiquement à la fin des concerts : Mon père.Pour diverses raisons, artistiques ou personnelles, cette chanson trouve un écho chez bon nombre de spectateurs.Ayant réalisé qu’il n’existe aucune captation ou vidéo de ce titre, qu’on ne peut l’écouter que sur disque ou sur scène, c’est donc avec ce morceau que  nous  avons choisi  de  commencer ! Pour vous donner l’envie de participer, de nous aider, voici dès à présent quelques images du repérage :    Et pour écouter la chanson, c'est là : https://www.youtube.com/watch?v=IzGvad-F78Y Un grand merci d’avance à vous tous, que vous donniez 10, 100 ou 1000 euros !!                      http://www.malomusic.fr ​https://www.facebook.com/groupemalo N’oubliez pas de nous dire si vous souhaitez une contrepartie et, si oui, laquelle (vous pourrez laisser un message à la fin). Tous les paiements sont sécurisés.

56

102 J

HERMA - court métrage

HERMA - court métrage

Bonjour à toutes et à tous ! Participez à la production de HERMA, mon premier COURT MÉTRAGE !  synopsis Sur une île abandonnée aux confins du monde, quatre hommes luttent pour leur survie. Victimes d'une série de catastrophes, ils voient leur destin menacé de sombrer dans le chaos. Marcus et son jeune disciple Sean Beag tentent alors de sauver l'ordre des choses. Grâce à la Station des Instruments à Vent, ils scrutent les cieux à la recherche d’une nouvelle forme d’harmonie du monde... voir ici le trailer du film   le projet, les intentions Le projet de ce film est né de ma découverte il y a une dizaine d'années du Donegal, une région du nord ouest de l'Irlande où la lande, les îles et les falaises créent des paysages aussi sublimes qu'envoûtants. L'immensité et la rudesse des lieux, la beauté sauvage des éléments, la force de la culture gaélique m'ont inspiré cette histoire où quelques pêcheurs abandonnés sur un îlot lointain luttent pour leur survie, dans un monde qui bascule peu à peu. Le choix du gaélique et du noir et blanc s'est imposé pour donner au film sa poésie brute et austère, son atmosphère à la fois intemporelle et mystérieuse.   l'arche de Gola, repérage pour l'ouverture du film   Il y sera question de désastres qui menacent l'équilibre du monde mais aussi d'espoir et de beauté à travers la quête de l'harmonie des sphères, l'ancienne théorie pythagoricienne sur la structure harmonique et musicale de l'univers... Cela vous intrigue ? Vous voulez en savoir plus ? Je vous invite à soutenir le projet pour découvrir le film !   la ruine de Horn Head - repérages, octobre 2018  l'homme à la caméra Qui veut faire ce film et pourquoi ? Je m'appelle Éric Beauron, j'ai 35 ans, je suis agrégé et docteur en philosophie mais également passionné par le cinéma. J'ai donc décidé de me lancer dans l'écriture et la réalisation d'un premier court-métrage que je souhaite aussi « radical et audacieux » que possible (selon les termes d'un ami scénariste et réalisateur). Pas de problématique sociale ni identitaire, pas de tergiversations sentimentales ni de crise familiale mais de la poésie, de la poésie brute et sauvage, certes mais rien que de la poésie !    l'équipe & le tournage Pilier de ce projet, mon frère, ingénieur du son. Guillaume Beauron habite et travaille depuis douze ans en Irlande en tant qu'ingénieur du son et perchman, notamment sur de gros tournages comme Games of Thrones ou The Lost City of Z, tournés à Belfast. Sa détermination, son énergie et son professionnalisme sont un atout indispensable depuis le début du projet.  tournage du trailer à Horn Head (Donegal), décembre 2018  Ensemble, nous avons tourné le trailer du film fin décembre 2018, à Horn Head, une côte magnifique du Donegal. Côté image, Adrien Manant, assistant chef opérateur, professionnel expérimenté, a été conquis par le projet et par l'idée d'aller tourner en Irlande et en pellicule.     Peadar Ó Baoill, un jeune violoniste irlandais, joue Sean Beag, le personnage principal.     Eoghan Mac Giolla Bhríde, écrivain, traducteur, scénariste et éditeur irlandais, joue le personnage de Marcus et traduira les dialogues en gaélique.     Pour la musique, Olivier Capparos m'a gracieusement prêté l'enregistrement de l'un de ses quatuors à cordes. Le tournage aura lieu fin juillet dans le Donegal, en partie à Gweedore sur le mainland (continent), en partie sur Gola, une petite île abandonnée à 10 minutes de la côte.   Gola - ses ruines  La post-production se fera à L'Abominable, un laboratoire cinématographique partagé qui met à disposition de ses adhérents le matériel nécessaire pour réaliser soi-même ses films. À quoi servira la collecte ? Cette collecte vise essentiellement à l'achat et à la location du matériel de prise de vue ainsi qu'à la régie du tournage (repas et transport). Ayant commencé par faire des films en super 8 et de la photos en argentique (voir quelques travaux ici), je reste profondément attaché à la pellicule et souhaite tourner ce film en 16 mm. Ce n'est pas seulement une question de nostalgie mais d'abord un véritable parti pris esthétique. Le contenu de l'intrigue, son univers sombre et sauvage appellent ce type d'image et de grain. Il me faut donc pouvoir acheter la pellicule et louer des éclairages, assurer le tournage, déplacer et nourrir une équipe de 10 personnes pendant une semaine. J'ai créé une association, les Films du Faux-Raccord, afin d'organiser le tournage d'un point de vue technique et juridique. L'argent sera reversé à l'association qui engagera les frais. Parlons un peu budget ! J'aimerais pouvoir collecter 2500 euros. Nous avons besoin de 1000 euros pour acheter 960 mètres de pellicule Kodak, ce qui correspond environ à 1 h 27 de prise de vue (la durée du film étant estimée à 25 mn, cela fait un ratio de 3 prises par plan). Les 1500 euros restant seront consacrés à la régie, à l'assurance, à la location du matériel et au développement de la pellicule. Si la cagnotte dépasse le montant prévu, l'argent sera investi dans la post-production que je prévois de faire à L'Abominable (télécinéma et étalonnage). Par ailleurs, comme tout travail mérite salaire, j'aimerais pouvoir rémunérer les gens qui se sont investis et qui vont s'investir sur le projet. Ce qui signifie payer des cachets pour les techniciens et les acteurs et les frais de traduction en gaélique.  Toute contribution sera donc la bienvenue ! tous les contributeurs seront chaleureusement remerciés au générique et recevront un lien viméo privé pour visionner le film  N'hésitez pas à parler du projet autour de vous et à diffuser cette page par mail ou sur les réseaux sociaux.  Un grand merci à vous ! Éric

47

2 580 €

103 %
Zaïre et Théophile, tome 2 - L'Histoire continue...

Zaïre et Théophile, tome 2 - L'Histoire continue...

Une belle histoire peut en cacher bien d'autres !Lisez bien ce qui suit pour profiter de tous vos avantages.Bienvenue sur cette cagnotte, destinée à recevoir les souscriptions et les dons pouvant me permettre d'éditer prochainement le deuxième tome de "Zaïre & Théophile" dont le premier livre, "Pas de pitié pour les nègres" a recueilli bien des suffrages et appréciations positives.Je remercie de tout coeur toutes celles et ceux qui en ont permis l'édition et qui continuent encore aujourd'hui à son grand succès.... L'HISTOIRE CONTINUE !Il se trouve que depuis depuis la sortie de ZT, j’ai vécu et découvert beaucoup de choses importantes, graves, énormes, qui dépassent l’entendement dans l’histoire de la Martinique, et que les Martiniquais doivent savoir. J’ai donc pris la décision de reprendre la route aux côtés d’Amélina, et son ami Atatay, qui, avec d’autres personnages vrais croisés en chemin, nous raconteront la Martinique de 1838, date du drame de Z & T, à 1902. Chemin faisant, ils nous conteront le combat sublime et sans manman des maléré pour leur survie dans ce qui fut une vraie remise en esclavage des Noirs en Martinique.... POURQUOI SOUSCRIRE ?Grâce à ce geste de confiance et de soutien, je peux plus sereinement travailler à mettre en mots et en scène cette histoire qui ne cesse de me stupéfier.... COMMENT SOUSCRIRE ?En souscrivant ici, vous pourrez rejoindre l’aventure et reprendre la route avec nous. Il s’agit comme la première fois, de payer d’avance 21 euros, pour un exemplaire de la première édition, livré en Martinique. Notez bien que Toute livraison à l'extérieur nécessitera des frais de transport qui seront déterminés en fonction de la destination et du poids final du livre.Ce peut être à partir de cette page leetchi dédiée où vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.- Chacun participe du montant qu'il souhaite. Merci d'indiquer par message la part de COMMANDE et de DON si vous souhaitez m'en faire un à cette occasion.- Tous les paiements sont sécurisés.- Pour toute autre forme de paiement (mandat, PayPal, virement bancaire, chèque ou espèces, merci de me contacter par message pour vous indiquer la marche à suivre svp).... QUE SE PASSERA-T-IL APRES AVOIR PAYE ?Vous allez recevoir par e-mail un RECU numéroté, pour le montant et le nombre d'ouvrages commandés. Ce reçu est à conserver car il sera réclamé lors de la remise en main propre du livre.Si vous êtes à l'étranger, vous n'aurez pas besoin de produire ce reçu qui vous parviendra par mail, avec le numéro de suivi postal de votre colis.... QUELS SONT LES AVANTAGES SOUSCRIPTEURS ?1) Vous bénéficierez de ma reconnaissance éternelle qui n'a pas de prix ! :-)2) Les souscripteurs recevront leur livre dédicacé en avant première, lors d'une manifestation dédiée ou par colissimo s'il doit être posté.3) J'embarque tous les souscripteurs dans un nouveau voyage dans un nouveau groupe fermé sur Facebook (me transmettre vos noms facebook par message afin de vous y inscrire) pour partager de nouveaux secrets et vivre ensemble la conception et la naissance de ce deuxième tome, qui doit être digne du premier que nous avons fait ensemble, n’est-ce-pas ?4) Vous bénéficierez de cadeaux que je ferai dans le Club, au fur et à mesure de l'évolution du projet, dont vous serez tenus régulièrement informés.5) Vous aurez, en avant première, des extraits pour vous mettre en appétit, ainsi que des informations inédites sur l'histoire de la Martinique....REMERCIEMENTSMerci pour votre confiance et votre soutien, pour ce nouvel espoir et cette nouvelle aventure qui commence de façon encore plus palpitante pour moi et, je l’espère pour nous. A bientôt j'espère, pour la suite...Passionnément,Imaniyé

59

36 J

Haut de page